Municipales 2014: «Michel», le prénom le plus porté par les conseillers municipaux… Le FN porte plainte après la polémique des candidats FN «malgré eux»…

JOURNAL DES MUNICIPALES Polémiques, petites phrases, insolites, off… Toutes les infos qui font la campagne au quotidien à retrouver tous les jours sur «20 Minutes»…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Jean-Claude Gaudin à la rédaction de 20 Minutes
Jean-Claude Gaudin à la rédaction de 20 Minutes —

Lancement officiel des municipales

La campagne officielle pour le 1er tour des municipales, au cours de laquelle plus de 900.000 candidats vont se disputer les suffrages des électeurs dans les 36.000 communes de France, a commencé ce lundi à zéro heure avec l’apparition des premières affiches sur les panneaux électoraux. Elle prendra fin le samedi 22 mars à minuit, à la veille du premier tour. En cas de second tour, la campagne sera ouverte du lundi 24 mars zéro heure au 29 mars à minuit.

Le palmarès des prénoms des maires et des conseillers municipaux: «Michel» et «Catherine»

Le prénom le plus commun chez les maires et les conseillers municipaux? «Michel», qui est porté par plus de 14.000 élus! Une étude réalisée par ideeslibres.org et relayée par Le Parisien révèle les autres prénoms les plus courants chez les conseillers municipaux. Pour les hommes, figurent ensuite Alain (10.646 élus), Philippe (9.903) et Bernard (8.992). Chez les femmes, outre Catherine (4.389), on retrouve de très nombreuses Françoise (4.334), Isabelle (4.295) et Sylvie (4.197).

Des candidats FN «malgré eux»: Le parti porte plainte

Le Front national va déposer une plainte ce lundi pour des «pressions inadmissibles subies par des candidats d’Elbœuf et du Grand Quevilly dont certains ont décidé de retirer leurs candidatures, pressions évidemment en provenance des deux municipalités», selon un communiqué. Jeudi, la liste du Rassemblement Bleu Marine au Grand-Quevilly (Seine-Maritime) a été retirée par la préfecture, car le FN est soupçonné d’y avoir inscrit 32 personnes sur ses listes sans leur accord. Six candidats «malgré eux» ont également porté plainte à Elbeuf. Marine Le Pen, présidente du FN, a accusé lundi l’UMP et le PS d’avoir «intimidé» ces personnes, assurant qu’elle obtiendra des condamnations en justice.

L’eurodéputée était interrogée par i > TELE sur des listes complétées avec des hommes et femmes qui auraient été abusés et auraient été inscrit à leur insu.

Marseille: Gaudin (UMP) devant Menucci (PS) selon un sondage

A Marseille, si les deux favoris Patrick Mennucci (PS) et Jean-Claude Gaudin (UMP) étaient au coude-à-coude début février, le maire UMP sortant fait désormais la course en tête, selon un sondage BVA pour RTL et Le Parisien publié ce lundi. Au premier tour, Jean-Claude Gaudin (UMP-UDI-Modem) obtient 41 % des intentions de vote, contre 26 % à Patrick Mennucci. Au second tour et dans le cas d’une triangulaire, la droite obtient 45 % des voix, la gauche et les écologistes 39 %, et le Front national 16 %.

Dans le 3e secteur (4e et 5e arrondissements), un secteur-clé actuellement détenu par l’UMP, la ministre déléguée à la Lutte contre l’exclusion Marie-Arlette Carlotti est donnée gagnante avec 44 % des intentions de votes, contre 41 % pour la liste UMP-UDI de l’actuel maire de secteur, Bruno Gilles, et 14 % pour la liste frontiste.

50.000 nouveaux abonnés en une nuit sur le compte Twitter d’Anne Hidalgo (PS)

Dans la nuit du 7 au 8 mars, le compte Twitter de la candidate PS à la Mairie de Paris Anne Hidalgo (@Anne_Hidalgo) a reçu plus de 50.000 nouveaux abonnés. Cette progression «ne peut être due qu’à une manipulation extérieure», souligne un communiqué de l’équipe de la candidate, qui ajoute que «ce n’est pas la première fois que ce compte subit de telles manœuvres. Nous n’avons jamais pratiqué et nous dénoncerons systématiquement l’achat de «faux followers»». 

Landes: L’ancien batteur de Noir Désir candidat aux municipales

L 'ancien batteur de Noir Désir, et actuel membre du groupe de rock The Hyènes, Denis Barthe se présente aux élections municipales dans une commune de Haute Lande, Sore, selon le quotidien Sud-Ouest.

Son nom figure en effet sur l’unique liste en lice: celle conduite par l’exploitant agricole, Vincent Gelley. Le maire sortant Max Roumégoux a choisi de ne pas se représenter.