Municipales 2014: Des idées pour réveiller la nuit à Nice

PROGRAMME Les candidats ont des propositions visant à donner un élan à la vie nocturne niçoise...

Jean-Alexis Gallien-Lamarche

— 

Samedi soir sur le cours Saleya, qui concentre dans le Vieux-Nice des établissements nocturnes.
Samedi soir sur le cours Saleya, qui concentre dans le Vieux-Nice des établissements nocturnes. — J. C. Magnenet / ANP / 20 Minutes

Nice serait-elle délaissée par les jeunes azuréens et touristes fêtards pour Monaco ou Cannes ? « C'est vrai que je vois moins de jeunes sortir en week-end dans le Vieux-Nice qu'il y a quelques années », reconnaît Hubert Boivin, patron du syndicat des restaurateurs limonadiers dans les Alpes-Maritimes qui impute une partie de la responsabilité de cette baisse de fréquentation aux « multiples réglementations ».

Conforter les Prom'Party

« Morne », la vie nocturne doit être « encouragée par de nouvelles boîtes de nuit sur les quais du port », selon le Front national et sa candidate Marie-Christine Arnautu. A droite encore, Jacques Peyrat veut « des états généraux pour des propositions viables ». Toujours à la droite de la droite, « l'insécurité, pour Philippe Vardon (Nissa Rebela), est la raison pour laquelle de nombreux jeunes favorisent les» fêtes à domicile «. Il promet donc la» création d'un poste de référent de la vie nocturne «.

Encadrer la vie nocturne, un enjeu de taille à Bordeaux - Le 10/03/2014 à 9:23

A gauche, Robert Injey (Front de gauche) souhaite» recréer un réseau de salle de spectacles où puisse se produire les groupes locaux «. Le socialiste Patrick Allemand entend notamment» assouplir les conditions d'ouverture tardive des bars «. Quant à Christian Estrosi, il compte conforter le concept des Prom'Party et propose que» la salle dite 700, à Nikaïa, accueille plus de concerts de musiques actuelles «.

 

■ Sécurité et transports au cœur de cet enjeu

Vie festive rime avec sécurité et transports ? Pour les candidats à la mairie de Nice, c'est en tout cas indissociable. Si le Front national veut « développer les patrouilles de nuit dans le Vieux-Nice », les identitaires souhaitent, eux, « rajouter deux équipages supplémentaires de nuit » au cœur de la ville. Patrick Allemand (PS) désire « développer les services de Noctambus » tandis que Jacques Peyrat « veut différencier la vie nocturne l'été et l'hiver ».