Municipales 2014: Qui propose quoi pour la vie nocturne à Paris?

PROGRAMME «20 Minutes» fait le point sur les principales propositions de chaque parti pour une capitale festive…

Oihana Gabriel

— 

Une photo de Paris de nuit.
Une photo de Paris de nuit. — XAVIER FRANCOLON/

Dur de trouver un bar ouvert après 2h du matin à Oberkampf? Marre des patrouilles pro silence sur les quais de Seine? L’effervescence parisienne est une couche-tôt. Voici les propositions des différents candidats pour réveiller la nuit parisienne.

Anne Hidalgo candidate socialiste

Ouvertures nocturnes. Elle veut donner un coup de pouce aux étudiants pour qu’ils puissent réviser la nuit dans des bibliothèques et se retrouver dans des centres d’animations transformés en foyers étudiants. De même, elle envisage d’étendre les horaires d’ouverture des parcs pour que les Parisiens puissent profiter des espaces verts une fois la nuit tombée.

La médiation. Pour résoudre les conflits entre fêtards alcoolisés et riverains agacés, la candidate socialiste s’inscrit dans la lignée de Bertrand Delanoë en misant sur la médiation. Ainsi elle souhaite amplifier la création de brigades de Pierrots de la Nuit et autres correspondants. Même si ces pistes n’ont pas toujours porté leurs fruits. 

Les métros plus tard... le week-end. Côté transports, Hidalgo veut prolonger les horaires des métros le week-end.

Des offices du tourisme mobiles. Dans le questionnaire du « maire de la nuit », la candidate socialiste fait sienne la proposition d’ouvrir des offices du tourisme nocturne : «Je suis favorable  à l’expérimentation en lien avec la  RATP et l’office du tourisme de Paris d’un ou plusieurs bus installés à des points stratégiques dans la ville la nuit, à Châtelet notamment, qui permette d’orienter et d’informer les noctambules, qu’ils soient touristes ou non, sur les opportunités de sortie et surtout sur les moyens de s’y rendre ou d’en revenir.»

Encadrer la vie nocturne, un enjeu de taille à Bordeaux - Le 10/03/2014 à 9:23

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP

Métros jusqu’à 2h en semaine. NKM voit plus large et souhaite que les métros circulent jusqu’à 2h en semaine et pas seulement le week-end. Une proposition qui pourrait coûter cher.

Les stations fantômes. La candidate UMP veut redonner vie aux onze stations fantômes qui dorment sous la capitale. Elle souhaite ainsi qu’elles hébergent des équipements sportifs, mais aussi qu’elles proposent un cadre insolite pour des fêtes souterraines, moins problématiques question bruit.

Retrouvez notre diaporama des stations de métro fantômes.

Moins de bruit. «Je veux financer la rénovation énergétique et phonique des logements situés en zone bruyante par le renforcement des cloisons et l'équipement en double vitrage» et l’aménagement d’un sas entre la rue et le bar.

Christophe Najdovski, candidat EELV

Faciliter le transport. Comme les candidates UMP et PS, Christophe Najdovski envisage d’élargir les horaires du métro, mais uniquement sur les lignes automatisées: la 1 et la 14 rouleraient toute la nuit le week-end, tout comme  la ligne 4 une fois qu’elle sera automatisée.
Autre piste pour simplifier les déplacements, le candidat vert veut « mettre en place un Pass Mobilités qui donne accès aux transports en commun Vélib, Autolib, Autopartage et taxis.»

Une délégation. Christophe Najdovski propose «de renforcer les Etats Généraux de la nuit par la création d’une délégation spécifique dédiée à la nuit et au vivre ensemble».

Danielle Simonnet, candidate pour le Front de Gauche

Négociation avant tout. Danielle Simonnet privilégie le bien-être des salariés aux besoins des fêtards. Elle affiche donc son opposition au travail de nuit, aux horaires décalés des crèches et aux transports nocturnes. En revanche, dans ses réponses au questionnaire du maire de la nuit à Paris, elle approuve la proposition de rendre plus lisible la carte des Noctiliens: « Nous sommes favorables à la création d’un comité des usagers et des salariés du Noctilien pour en repenser complètement la carte. Aussi, elle doit être affichée dans toutes les stations de bus et de métro».  

Un fonds pour insonoriser. Sur les nuisances nocturnes, la candidate propose de s’inspirer d’une initiative des Pays de la Loire en créant un «fonds d’aide à la création, abondé par la collectivité en partie, qui contribue à aider les cafés culture (les lieux nocturnes culturels dans leur diversité) pour leurs travaux non seulement d’insonorisation mais également d’accessibilité universelle (pour pallier aux situations d’handicap)».

Wallerand de Saint-Just, candidat du Front National*

Une semaine des provinces. Le candidat frontiste souhaite pérenniser la Nuit Blanche, mais il l’imagine moins coûteuse. Et côté animations, il veut promouvoir une semaine des provinces à Paris et un week-end de la Seine (activités et spectacles nautiques).

*Le candidat frontiste est le seul à ne pas avoir été consulté par Clément Léon R., « maire de la nuit à Paris».