Municipales 2014: Brard en tête à Montreuil... Des stars sur les listes bretonnes...

JOURNAL DES MUNICIPALES Polémiques, petites phrases, insolites, off… Toutes les infos qui font la campagne au quotidien à retrouver tous les jours sur «20 Minutes»…

David Blanchard

— 

JLe député-maire de Montreuil, Jean-Pierre Brard, a renvoyé lundi dans les cordes Clémentine Autain (app-PCF), adjointe à la mairie de Paris, qui souhaite être candidate pour les municipales sur sa liste à Montreuil, déclarant qu'"elle n'est pas Montreuilloise".
JLe député-maire de Montreuil, Jean-Pierre Brard, a renvoyé lundi dans les cordes Clémentine Autain (app-PCF), adjointe à la mairie de Paris, qui souhaite être candidate pour les municipales sur sa liste à Montreuil, déclarant qu'"elle n'est pas Montreuilloise". — Philippe Desmazes AFP/archives

Des stars sur les listes

Ouest France dresse la liste des people présents sur les listes dans le grand ouest de la France. Fils de chanteur (Guénaëlle Bellec-Barrière, fille du chanteur à succès Alain Barrière), anciens participants à des émissions de télé-réalité (Mathieu Johann, de la Star Ac', ou Clémence Castel, gagnante de Koh-Lanta), sportifs (l'ancien footballeur Steve Savidan, le cycliste Jérôme Pineau)..., il y en a pour tous les goûts.

>> Retrouvez l'actualité des municipales à Rennes ici

Une pentagulaire à Montreuil ?

Un sondage TNS Sofres-Sopra Group réalisé pour RTL et le Nouvel Observateur donne Jean-Pierre Brard en tête à l'issue du premier tour à Montreuil. Avec 29%, sa liste divers gauche devancerait celle du Front de gauche (16%) et celle d'Europe Ecologie les Verts (15%). Razzy Hammadi (PS) ne serait que 4e avec 14% seulement des voix. La liste UMP-MoDem-UDI pourrait elle aussi se maintenir avec 12% des suffrages. Cinq listes au second tour, ce serait sans doute un record en France, et un nouveau nom à retenir: la pentagulaire...

>> A lire, la présentation des différents candidats, et notre reportage sur un marché de Montreuil

Un simulateur pour aider à voter

La Fondation pour l'innovation politique, cercle de réflexion proche de la droite, a mis en ligne mercredi un simulateur de vote aux municipales de mars, pour «aider le citoyen à comprendre le scrutin et ses enjeux». «Municipales : qui en 2014 ?» est un «serious game», littéralement «jeu sérieux», selon son concepteur, le directeur général de Fondapol Dominique Reynié. Objectif du politologue: «Aider le citoyen à comprendre le scrutin et ses enjeux, à comprendre comment les listes peuvent s'accorder entre elles, à comprendre le vote blanc, l'abstention et leurs conséquences». Après avoir choisi une commune, le visiteur est invité à estimer les résultats, l'abstention et les votes blancs ou nuls du premier tour. A partir de ces hypothèses, l'internaute doit estimer les différents reports de voix du second tour. Cette dernière étape validée, il a accès aux résultats correspondant à ses conjectures.

Gaudin-Menucci ? Les Marseillais perplexes

«Déçus.» «Pas de nouveau...» «Manque de peps et de vrais débats.» Le constat des Marseillais est très sévère à l'égard des candidats à deux semaines du premier tour des municipales. Cause ou conséquence: Marseille est l'une des rares grandes villes où l'incertitude règne sur le nom du futur vainqueur.

Le match Gaudin-Mennucci ne passionne pas Marseille - Le 05/03/2014 à 09h00

 

>> Retrouvez toute l'actualité des municipales à Marseille ici