Valérie Hamon défendra la liste 
de Lutte ouvrière aux municipales.
Valérie Hamon défendra la liste de Lutte ouvrière aux municipales. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

MUNICIPALES

Rennes: Valérie Hamon défend les travailleurs

Conductrice de trains, elle milite à Lutte ouvrière...

Valérie Hamon n'a pas encore acquis la renommée d'Arlette Laguiller. Mais comme l'emblématique leader de Lutte ouvrière, la candidate se lève chaque matin pour défendre les droits des travailleurs. Et ce depuis près de vingt ans. « Je suis arrivée à Rennes à 18 ans pour mes études, mais j'ai vite dû arrêter pour gagner ma vie. Il fallait bien payer les factures et l'appart. » Fille d'une famille ouvrière de Saint-Brieuc, elle ne repartira jamais et passera plus de dix ans à cumuler CDD et intérim dans les boîtes du coin. « J'ai travaillé chez PSA, à Thomson ou chez Canon. A l'époque déjà, c'était dur de se faire embaucher. Aujourd'hui, c'est pire. »

« Réveiller la conscience

La candidate de 42 ans se souvient aussi de son contrat chez Matra.» J'ai été embauchée en intérim pour remplacer une femme licenciée. «Aujourd'hui conductrice de trains à la SNCF, Valérie Hamon n'a pas oublié ces dix années de galère, qui guident aujourd'hui son combat.» Le camp des travailleurs doit s'exprimer, car c'est lui qui fait tourner le pays. Il faut réveiller la conscience ouvrière. On ne peut pas laisser le monopole à la droite et à la gauche. «Candidate pour la première fois en 2004, Valérie Hamon s'est toujours cantonnée à de petits scores. Mais son idéal est ailleurs.» On ne résonne pas en termes électoraux. De toute façon, on ne va pas résoudre les problèmes de l'emploi à l'échelle d'une ville. Les municipales, c'est un prétexte pour faire entendre notre colère. «