Nantes: Pascale Chiron, candidate nature

MUNICIPALES La tête de liste Europe-Ecologie Les Verts souhaite améliorer la qualité de vie en ville...

Julie Urbach

— 

Agée de 39 ans, la candidate a débuté sa carrière politique en 2001.
Agée de 39 ans, la candidate a débuté sa carrière politique en 2001. — Archives F. Elsner / 20Minutes

Elle a le contact facile, tutoie aisément ses interlocuteurs, ponctue parfois ses phrases d'un éclat de rire. Mais lorsqu'il s'agit de parler de sa liste, Pascale Chiron, candidate Europe Ecologie-Les Verts aux municipales prend un ton plus sérieux : « C'est une liste écologiste ET citoyenne, insiste-t-elle. La moitié est composée de membres de la société civile que je suis allée chercher un par un. On m'a donné cette chance, maintenant c'est à moi d'offrir cette opportunité à d'autres.»

Inspirée par des parents écolos, engagée dans des associations à La Chapelle-sur-Erdre, où elle a grandi, rien n'était pourtant totalement tracé pour la candidate de 39 ans, architecte de formation. Un coup de téléphone, en 2001, va sonner comme le début de sa carrière politique. « Nous avions repéré son dynamisme sur les questions d'énergie et de réhabilitation », se souvient Ronan Dantec, sénateur EELV et colistier, qui lui propose alors d'intégrer le groupe écologiste de l'équipe municipale. «J'ai dit banco », raconte naturellement Pascale Chiron, jusque là non-engagée politiquement.

Qualité de vie en ville

Treize années d'expérience et un titre d'adjointe à l'énergie plus tard, elle ne semble pas avoir perdu de sa spontanéité, ni de son « esprit bien, voire trop trempé », comme le décrit son entourage. Pour Pascale Chiron, se présenter sans le PS, après l'ère Ayrault, est juste « normal ». « La coopération était tendue lors du dernier mandat. Au-delà de Notre-Dame-des-Landes, que je combats depuis toujours, nous avons de vraies divergences sur certains thèmes ». Si elle est élue maire, elle compte ainsi faire du raccordement des lignes de tram 1 et 2, du « manger local» , ou encore de l'exonération de taxe foncière en cas de travaux d'économie d'énergie, des réalités. Plus généralement, la qualité de vie en ville est un axe important du programme de la candidate, qui dit détester la saleté qui règne dans certaines rues. Mais cette mère de deux enfants, mariée à un musicien, a aussi l'ambition de changer les pratiques politiques. « Je travaillerais avec tous les Nantais qui veulent participer à la vie de la cité, et ils sont nombreux », promet-elle.