Aix-en-Provence: Maryse Joissains sous la menace d'une triangulaire

MUNICIPALES La maire sortante UMP est candidate à un 3e mandat...

Mickaël Penverne

— 

Maryse Joissains, 71 ans et maire depuis 2001, a perdu la députation au profit du Parti socialiste en 2012.
Maryse Joissains, 71 ans et maire depuis 2001, a perdu la députation au profit du Parti socialiste en 2012. — P. Magnien / 20 Minutes

Xavier tient une épicerie sur le cours d'Orbitelle. Et comme tous les commerçants, il voit passer les candidats aux municipales. Ce jour-là, c'est Edouard Baldo, le socialiste, qui est venu lui parler de son programme. «Les politiques, vous savez, ils parlent beaucoup mais après, il faut voir s'il y a des actes», grommelle Xavier qui se plaint, pêle-mêle, du manque de stationnement, des transports en commun et de la saleté. «La ville est à bout de souffle, renchérit Edouard Baldo. C'est une gestion au jour le jour, sans vision ni débat.» Cet avocat, à l'allure discrète, s'affiche comme un «non-professionnel de la politique». Pourtant, il a siégé au conseil municipal dès l'âge de 28 ans. Face à lui, la maire sortante UMP Maryse Joissains porte son «franc-parler» comme un étendard : «C'est ma marque de fabrique. Parfois, c'est leste et emballé mais ce n'est jamais vulgaire.» En quête d'un 3e mandat, elle part affaiblie par des ennuis judiciaires et une liste de droite dissidente menée par Bruno Genzana, de l'UDI, et son ancien 1er adjoint, Jean Chorro. «Mes adversaires sont des machos et des idiots, répète-t-elle. Moi, je fonce.» Au second tour, elle pourrait pourtant buter sur une triangulaire avec une liste d'union de la gauche et le FN, représenté par Catherine Rouvier. Selon des sondages officieux, elle est créditée de 11 à 20 % d'intentions de vote.