VIDEO. Grenoble: Comment faire sauter les bouchons?

À Grenoble, Souhir Bousbih

— 

 La rocade sud est régulièrement encombrée aux heures de pointe
 La rocade sud est régulièrement encombrée aux heures de pointe — M.Pavard/Pleins titres/20 Minutes

En 2010, Grenoble figurait dans le top 10 des villes françaises où il ne fait pas bon circuler. La capitale des Alpes occupait alors la 5e place du classement, une piètre position confirmée en 2012 par une étude américaine qui révélait que les automobilistes grenoblois passaient en moyenne, chaque année, 39 heures dans les bouchons…

L’élargissement de l’A480 divise

Autant dire qu'aujourd’hui, les candidats sont attendus au tournant sur la question des déplacements. Pour Mathieu Chamussy (UMP), Jérôme Safar (PS), Mireille d’Ornano (FN) et Philippe de Longevialle (UDI), l’élargissement à 2 × 3 voies de l’A480 serait une bonne solution pour désengorger l’entrée de la ville et fluidifier le trafic.

Et si vous preniez le téléphérique en ville ? - Le 03/03/2014 à 14h00

 

Pour ce dernier, la troisième voie  devrait «être réservée aux véhicules électriques et à faible émission en C02, pour inciter les gens à s’équiper de véhicules peu polluants».

À l’inverse, le candidat écologiste Eric Piolle veut mettre fin au projet d’élargissement …et à celui de l’achèvement de l’A51, dont «l’objectif est de faire une deuxième vallée du Rhône pour faire passer les camions vers Marseille. C'est inutile, très coûteux et ça ne ferait qu'amplifier l'usage de la voiture. Pour résorber les bouchons et fluidifier la circulation, on souhaite plutôt  limiter la vitesse à 70 km/h sur l'A480 et la Rocade Sud», affirme-t-il. Dans un registre différent, le candidat sans étiquette Denis Bonzy  plaide davantage pour la construction de deux voies de contournement, « comme c’était envisagé dans les années 1990». Lahcen Benmaza, le benjamin de la compétition, appelle, lui, à un référendum sur «la construction de la Rocade Nord».

Un système «made in USA»

Si l’élargissement  de l’A480 ne fait pas l’unanimité, le réaménagement de l’échangeur du Rondeau apparaît comme une nécessité pour tous. «C’est un carrefour très fréquenté et compliqué. Revoir son fonctionnement permettra de faire sauter le bouchon» explique ainsi Jérôme Safar.  Denis Bonzy est moins emballé par la proposition: «On demande aux voiries d’accepter tout le monde en même temps. Il serait préférable de faire une table ronde avec les entreprises pour négocier les heures de sortie des entreprises».

De son côté, Lahcen Benmaza,  propose la mise en place d’un service innovant : «Comme à Los Angeles, nous voulons prévoir le trafic une heure à l’avance, grâce à des détecteurs placés à des endroits stratégiques. On pourra ainsi mieux gérer les feux et améliorer la circulation en ville».

Favoriser les modes de transports doux

Dans la continuité de la politique menée à Grenoble pour limiter la voiture en ville, Eric Piolle veut « améliorer la fréquence des transports en commun aux heures de pointe et pendant les vacances». Jérôme Safar et Philippe de Longevialle insistent quant à eux sur «le prolongement des voies cyclables aux points de ruptures», pour permettre aux cyclistes de circuler en toute sécurité.