40 % de personnes issues de la société civile dans la liste de Feltesse

Elsa Provenzano

— 

Vincent Feltesse a présenté sa liste pour les Municipales. 
 
Vincent Feltesse a présenté sa liste pour les Municipales.   — S.Ortola / 20 minutes

Ce lundi, la liste «  Changeons d’ère », menée par le socialiste Vincent Feltesse, va être déposée en préfecture, en vue des élections qui se déroulent les 23 et 30 mars. Elle a été dévoilée ce dimanche à la presse. «Elle représente l’ensemble des quartiers, toutes les générations et toutes les forces de gauche», a commenté Vincent Feltesse, tête de liste. En cas de victoire, la liste décrocherait 47 à 50 conseillers et en cas de défaite, entre 8 et 12 conseillers, en fonction du score réalisé.

En deuxième position sur la liste on trouve sans surprise Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie, en troisième position Pierre Hurmic, avocat et président du groupe des élus verts. Suivent Emmanuelle Ajon, responsable d’une agence HLM et conseillère municipale socialiste, et Matthieu Rouveyre, conseiller municipal socialiste et ancien président de la fédération LGBT ( lesbiennes, gays bi et trans).

Transition démographique et écologique

 «Pierre Hurmic et moi nous sommes les bras armés de Vincent Feltesse. Je souhaite travailler à une transition démographique qui permette de faciliter la ville à tous les âges, il faut éviter les guerres de générations», a déclaré Michèle Delaunay. Elle s’est aussi engagée à siéger au conseil municipal malgré ses fonctions ministérielles : «Jean-Marc Ayrault pense que c’est une bonne chose que je sois aux côtés de Vincent Feltesse».  Pierre Hurmic de son côte a remarqué que les écologistes étaient bien représentés sur cette liste. «C’est une occasion unique pour Bordeaux d’écrire la feuille de route de la transition écologique et énergétique» a estimé le colistier, qui a pointé le fait que la région Aquitaine est encore plus concernée que les autres, en matière de risques climatiques.

Beaucoup de personnes issues de la société civile

40 % des colisitiers sont issus de la société civile. On trouve par exemple Delphine Jamet, archiviste, à la sixième place, Nicolas Guenro, directeur de Citiz à la septième place, suit Emmanuelle Fourneyron, directrice de campagne du candidat. Elle est directrice d'une fédération mutualiste et militante dans une association de promotion des droits et de la citoyenneté. Olivier Thouars, directeur adjoint d'un établissement sanitaire et médico-social arrive à la neuvième position. Florence Lamarque, formatrice en travail social, remporte la dixième place.

«Pas la moindre démotivation»

Il y a quelques jours, les propos qu’avait tenu Vincent Feltesse à l’AFP  : «J'ai enseigné la communication politique pendant des années, je suis historien, je sais qu'à ce stade on ne remonte pas» avaient surpris. Interrogé sur le sens de ces déclarations, il a commenté en expliquant que  «l’entretien s’était passé il y a dix jours dans un contexte particulier». Il confirme qu’il lui semble «compliqué de remonter un tel écart» mais ajoute que le meeting (qui s’est tenu samedi soir au Rocher de Palmer) «n’a pas montré la moindre démotivation».

«A trois semaines des législatives, Juppé s’était retiré après de mauvais sondages. On voit qu’il y a deux tempéraments différents. Et là différence à mon avis, c’est le courage !», a ajouté Michèle Delaunay.