Municipales 2014: Des «faux candidats» sur une liste d’extrême droite dans le Rhône?... Le candidat FN de Paris votera à Boulogne...

POLITIQUE Polémiques, petites phrases, insolites, off… Les infos qui font la campagne au quotidien à retrouver tous les jours sur «20 Minutes»...

E.O.

— 

Wallerand de Saint-Just (au centre), chef de file FN aux élections municipales à Paris, le 16 janvier à Paris.
Wallerand de Saint-Just (au centre), chef de file FN aux élections municipales à Paris, le 16 janvier à Paris. — F. DUFOUR/AFP PHOTO

Des soupçons de «faux candidats» sur une liste d’extrême droite dans le Rhône

Marine Le Pen les qualifie de «parasites», la justice va se pencher sur leur cas. La préfecture du Rhône a saisi le parquet de Lyon de soupçons de «faux candidats» pesant sur une liste de l’extrême droite radicale à Vénissieux, conduite par deux anciens membres du FN, Alexandre Gabriac et Ivan Benedetti. Plusieurs médias avaient révélé la présence pour compléter la liste «Vénissieux Fait Front», déposée par ces deux responsables de groupuscules d’extrême droite dissous, de personnes âgées incitées à s’inscrire sur cette liste sans en avoir compris l’orientation extrémiste. «Des lettres de personnes figurant sur la liste semblent corroborer cet état de fait», précise la préfecture.

Adeline Blondieau ne sera finalement pas sur la liste UMP de Colombes

Pas de politique pour la star de «Sous le soleil». Adeline Blondieau, qui est aussi l’ex-épouse de Johnny Hallyday, ne sera finalement pas sur la liste de la candidate UMP à la mairie de Colombes, dans les Hauts-de-Seine. «Adeline Blondieau s’est rendu compte que le travail d’adjointe prenait beaucoup de temps et qu’elle ne pouvait pas le concilier avec son activité professionnelle», a déclaré Nicole Goueta, la tête de liste UMP.

Le candidat FN à Paris votera… à Boulogne

Wallerand de Saint-Just, le candidat du FN à la mairie de Paris, ne pourra pas contribuer à son propre score. Et pour cause: domicilié à Boulogne (Hauts-de-Seine), il votera chez lui, a-t-il reconnu lors d’un «hang-out» avec des internautes organisé par France 3 jeudi. «Un Français, il est chez lui partout. Il n’y a pas de problème», a-t-il commenté, tout en précisant que c’est Marine Le Pen qui lui a demandé de «s’occuper de la capitale». «J’ai reçu mon récépissé de la préfecture. Il n’y a pas eu de problème», a-t-il continué. En plus, «je connais tout Paris, j’ai l’habitude de le dire, comme un chauffeur de taxi».

L’avocat (PS) de SOS Racisme dénonce les «fiançailles» de NKM et Nicolas Miguet

Patrick Klugman, avocat de SOS racisme et conseiller de Paris PS, a dénoncé les «fiançailles» de la candidate UMP à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, avec le sulfureux homme d’affaires Nicolas Miguet, président du Rassemblement des contribuables français (RCF). Nicolas Miguet a lancé ces dernières semaines une campagne d’affichage prenant pour cible la candidate du PS Anne Hidalgo, preuve selon Patrick Klugman du «soutien massif apporté à la campagne de l’UMP à la mairie de Paris». Nicolas Miguet a répondu dans un communiqué posté sur son site. «Il n’existe […] aucun accord ni une quelconque «alliance» entre Nathalie Kosciusko-Morizet et le RCF ou Nicolas Miguet». Il a aussi vigoureusement démenti appartenir au collectif «Jour de colère», comme l’en accusait SOS Racisme.