VIDEO. Lille: L’urbanisme est un combat

MUNICIPALES 2014 Les candidats font du logement un des dossiers clés du scrutin... Les candidats cherchent à humaniser la ville rénovée...

Olivier Aballain

— 

Le chantier d'urbanisation de la porte de Valenciennes à Lille
Le chantier d'urbanisation de la porte de Valenciennes à Lille — M.Libert/20 Minutes

Les grues qui squattent le ciel des quartiers lillois en témoignent: la ville a tenu ses promesses en matière de construction. En six ans, 13.000 logements sont sortis de terre, accompagnant une modeste hausse de population (+0,7% en cinq ans). Certains quartiers ont été transfigurés à Lomme, à Lille-Sud. Mais le défi qui attend le futur maire de Lille est d’en faire de véritables morceaux de ville.

Désenclaver, une priorité

«Nous ne portons pas de projets pharaoniques», prévient l’entourage de l’UMP Jean-Rene Lecerf. «Les aménagements doivent répondent aux besoins quotidiens des habitants», prolonge son colistier David Hugoo, qui parle quand même de délocaliser la cité judiciaire à Lille Fives. Le quartier est d’ailleurs souvent cité en exemple. EELV veut en faire «une priorité» en accélérant l’installation d’une piscine communautaire, et en étudiant «la faisabilité» d’un désenclavement vers Saint-Sauveur par téléphérique.

Le «désenclavement» transcende aussi les partis: le front de gauche de Hugo Vandamme promet, comme l’UMP, une couverture partielle du périphérique pour «gommer les coupures urbaines». Et pour davantage de mixité en ville, la maire sortante entend promouvoir la construction de 1500 logements «à prix plafonnés» pour les familles lilloises.

Le logement, enjeu du scrutin - Le 11/02/2014 à 10h00

En revanche pour Eric Dillies (FN), le vivre-ensemble passe d’abord par la «propreté» des trottoirs. «L’essentiel c’est d’être transparent sur ce qu’on veut faire dans les quartiers», estime l’adjoint sortant Jacques Mutez (SE), qui critique les supposés «plans cachés» de la municipalité sortante en matière de logement et de stationnement. Le mois de mars sera un révélateur.

>> 20 Minutes Lille sur Facebook

  • Un bon bilan en termes de logements

La municipalité sortante avait promis la construciton de 12.000 logements en six ans, elle en annonce finalement 13.400 à terminer d’ici à la fin 2014. Une bonne partie font suite à des démolitions de logements anciens, ce qui explique la modestie de la progression de population de la ville-centre, qui n’a gagné que 1500 habitants depuis 2009 pour atteindre 227.533 âmes.