Lyon: Le logement, enjeu de la campagne

MUNICIPALES Les candidats ont confié à « 20 Minutes » leurs idées pour endiguer la pénurie...

Elisa Riberry

— 

Le centre-ville lyonnais a connu une explosion du prix du m2 en 2011.
Le centre-ville lyonnais a connu une explosion du prix du m2 en 2011. — C. Villemain / 20 Minutes

 

En dix ans, Lyon a vu sa population croître de 10 %. Et, selon l'Insee, à l'horizon 2030, 50 000 habitants de plus devraient venir s'y installer. La problématique du logement, marquée par une offre de biens toujours insuffisante et des loyers élevés, ne devrait donc pas s'arranger.

Cela n'a pas échappé aux candidats aux municipales qui ont fait du logement l'une de leurs priorités. Parmi les pistes évoquées pour endiguer la crise, le maire PS sortant Gérard Collomb s'engage «à maintenir le niveau de construction» engagé depuis 2008 (29 000 logements réalisés, dont 10 000 sociaux). En parallèle, il souhaite développer l'offre de logements à loyers maîtrisés dans le parc privé (300 à 400 par an) en incitant les propriétaires à «louer à des prix raisonnables» en contrepartie d'une aide financière.

Aide aux foyers modestes

Pour aider les primo-accédants aux revenus modestes à acheter, le candidat UMP Michel Havard promet de créer un «chèque premier logement». Cela se traduira par une aide de 3 000 € environ et un prêt négocié avec les banques, destiné à alléger, sur les premières années, les mensualités de remboursement.

Pour favoriser la mise sur le marché de biens plus accessibles, le centriste Eric Lafond souhaite, lui, «ouvrir du foncier aux constructeurs innovants, proposant des matériaux moins chers que le béton et un meilleur rendement énergétique». Il propose aussi de favoriser «l'habitat partagé» entre les seniors vivant seuls dans de grands appartements et les jeunes actifs.

Pour remettre sur le marché des biens «de qualité, sobres et abordables», Emeline Baume et Etienne Tête (EELV) promettent de réhabiliter au niveau basse consommation 16 000 logements par an (dont 4 000 logements sociaux) «. Ils s'engagent aussi à construire 12 000 unités par an (4 000 sociaux).

Pour Aline Guitard, candidate PC/Front de gauche/Gram, la priorité est l'accès au logement pour tous. Elle propose la création» d'un contrat local à durée déterminé «entre les propriétaires de logements vides et les associations d'aide aux ménages en difficulté. «Cela permettrait de loger les foyers à faibles revenus tout en garantissant un loyer aux propriétaires», explique-t-elle.

Enfin, Christophe Boudot (FN) souhaite que «les procédures et les critères d'attribution des logements sociaux soient davantage transparents».