EXCLUSIF. Pape Diouf obtiendrait seulement 4% des intentions de vote à Marseille

SONDAGE C'est ce que révèle un sondage Ifop pour 20 Minutes et iTélé sur les prochaines éléctions municipales...

A Marseille, Mickaël Penverne

— 

Didier Bauweraerts/ISOPIX/SIPA

Pour la première fois, dans un sondage exclusif pour 20 Minutes et  iTélé, l’Ifop a «testé» la candidature à la mairie de Marseille de Pape Diouf, qui s’est déclaré la semaine dernière. L’ancien président de l’OM, qui n’a présenté pour l’instant ni liste, ni programme, obtient seulement 4% des intentions de vote.

>> Le président de l'OM dénonce la «mégalomanie» et la «mythomanie» de Pape Diouf

>>Marseille : Un vote OM en faveur de Pape Diouf lors des municipales?

Jean-Claude Gaudin serait reconduit

«C’est un score décevant pour lui puisque cela l’empêcherait, évidemment, d’être présent au second tour mais aussi de fusionner avec une autre liste, commente Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop. En attendant, il gêne terriblement Patrick Mennucci».

Car c’est l’autre grand enseignement de ce sondage : Jean-Claude Gaudin (UMP) l’emporterait face à son adversaire Patrick Mennucci (PS). Au second tour, le maire sortant obtient 41% des intentions de vote, contre 39% pour le député socialiste et 20% pour le candidat du Front National, Stéphane Ravier. «Cette enquête vient confirmer la tendance lourde qui voit la progression de nos listes. Elle confirme aussi que Jean-Claude Gaudin est le mieux à même de rassembler les Marseillais», commente Yves Moraine, maire UMP du quatrième secteur.

>> Lire l'interview de jean-Claude Gaudin: «Ce mandat aura été le plus difficile»

>> Lire le portrait de jean-Claude Gaudin par là

Une mauvaise opération pour Mennucci

C’est au premier tour que le maire de Marseille, seul candidat de la droite «républicaine», fait la différence. Il recueille 35% d’intentions de vote, soit deux point de plus que la dernière enquête réalisée par l’Ifop début janvier, pendant que son challenger socialiste se trouve distancé à 29% (+4%). Stéphane Ravier, pour le Front National, se situe à 22% (+1%). «Une dynamique est en train de se créer pour Gaudin qui vire très nettement en tête au premier tour, analyse Frédéric Dabi. A l’inverse, Patrick Mennucci, même s’il réalise un score élevé grâce à son alliance avec Europe-Ecologie/Les Verts, pâtit de la dispersion des listes à gauche».  

>> Posez vos questions à Patrick Mennuccci, il vous répondra lundi à 10h00 sur 20minutes.fr

>> Le portrait du candidat socialiste, c'est par ici

Une dispersion agravée par la future liste de Diouf, nommée «Le Sursaut». Contacté, le candidat socialiste dit regretter «toutes ces listes qui au final n’en seront pas» et appelle, encore une fois, au «rassemblement le plus large possible».

Mais pour l’instant, ces appels du pied ne rencontrent aucun écho. En plus du Sursaut, il doit aussi compter au premier tour avec le Front de Gauche, mené par le vice-président de la région PACA Jean-Marc Coppola, qui obtient 7% des intentions de vote, et le Parti radical de gauche, conduit par Jacques Soubeyrand, qui grignote 1%.

 

Marseille : Gaudin en tête dans un sondage i>TELE - 20minutes - Le 10/02/2014 à 06h40