Rennes: Le meeting du FN maintenu

MUNICIPALES Prévue samedi à la Cité, la réunion suscite des réactions...

Camille Allain

— 

En travaux, les abords de la Cité seront bouclés samedi par la police.
En travaux, les abords de la Cité seront bouclés samedi par la police. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Depuis le début de la semaine et l'annonce de la tenue du meeting du Front national samedi salle de la Cité, les réactions pleuvent. CGT, EELV, NPA… Syndicats et partis de gauche s'indignent de voir le candidat du Rassemblement Bleu Marine Gérard de Mellon investir l'ancienne Bourse du travail. « C'est un choc pour toutes celles et ceux qui sont attachés à la mémoire ouvrière de notre ville », s'indigne la CGT.

Sous haute surveillance

Voisine de la Maison du peuple, aujourd'hui rasée, la Cité a longtemps accueilli les rendez-vous syndicaux. « Ce n'était pas un choix délibéré de notre part. C'était la seule salle disponible ce soir-là. La mairie a accepté et nous comptons bien faire respecter notre droit à la réunion », se défend le candidat Gérard de Mellon. Le rassemblement prévu en marge du meeting samedi à 18 h 30 fait craindre des débordements. « Personne ne doute que le risque de violences sera grand samedi. C'est la majorité municipale qui en sera responsable, pas les antifascistes », dénonce Breizhistance, mouvement d'extrême gauche. « Nous sommes déterminés et nous n'annulerons pas. Nous n'avons aucune raison de céder face à l'excitation d'un microcosme », répond le candidat Gérard de Mellon qui a écrit au préfet « pour l'informer de la réunion ». « Le meeting ne sera ni déplacé, ni annulé », assurent les services de la préfecture. Un important dispositif de sécurité devrait cependant être déployé dans le quartier Sainte-Anne, souvent très fréquenté à cette heure-ci le samedi.

 

■ Le local inauguré

Avant le meeting de samedi, Gérard de Mellon inaugurera son local de campagne en présence du secrétaire du Front national Nicolas Bay. Le candidat rennais assure avoir bouclé sa liste.