Vincent Feltesse présente sa liste pour Bordeaux, et tacle son adversaire Alain Juppé

MUNICIPALES 2014 Le candidat socialiste a présenté ce lundi ses soixante colistiers. Et n'a pas été tendre avec le maire sortant...

Mickaël Bosredon

— 

Vincent Feltesse, lors de la présentation de son projet le 20 janvier. 
 
Vincent Feltesse, lors de la présentation de son projet le 20 janvier.   — S.Ortola / 20 minutes

Vincent Feltesse a présenté sa liste pour les municipales à Bordeaux, lundi à Caudéran, et il est clairement passé à l’offensive face à son principal adversaire Alain Juppé. «Nous sommes à Caudéran, parce que je ne comprends pas pourquoi le maire actuel veut prolonger le tramway jusqu’au Haillan, mais en délaissant Caudéran», a-t-il attaqué d’emblée.

Alors qu’il présentait sa liste et revenait sur son projet, le candidat socialiste a poursuivi: «J’avais lancé un défi à Alain Juppé, au-delà du résultat final: saurait-il avoir une nouvelle ambition pour sa ville, quand on est là depuis 20 ans? Cela n’est pas très apparent quand on lit son programme. Saurait-il faire émerger une nouvelle génération? Je n’ai pas eu ce sentiment quand j’ai vu sa liste.»

Quand il a présenté les candidats amenés à lutter contre les discriminations, à savoir Naïma Charaï, Pascale Bousquet-Pitt, Emmanuelle Fourneyron ou encore Matthieu Rouveyre, il a glissé qu’«aucune personne d’origine étrangère ne figure dans la majorité municipale, et que Bordeaux est la seule grande ville à ne pas avoir d’adjoint à la diversité.»

«Moi, je n’ai pas pris trois ou quatre étudiants pour faire baisser l’âge de ma liste»

Sur la question de l’âge de sa liste, Vincent Feltesse a reconnu qu’elle était légèrement supérieure à 47 ans, l’âge de celle d’Alain Juppé. «Mais moi, je n’ai pas fait l’astuce de mettre trois ou quatre étudiants, qui risquent de ne plus être à Bordeaux dans un an ou deux, pour faire baisser cette moyenne d’âge!»

L’écologiste Pierre Hurmic, qui devrait figurer en troisième position, derrière la ministre Michèle Delaunay, s’est offusqué de son côté qu’aucun «avocat ne soit sur la liste de Juppé, alors que c’était la tradition jusqu’à présent pour le maire sortant.» Vincent Feltesse aurait lui voulu avoir «un ouvrier» sur la sienne, mais «cela n’a pas été possible.»

Avec l'ancien proviseur du lycée Montaigne, et le dessinateur Eric Corbeyran

Michel Bouchaud, proviseur du lycée Louis Le Grand à Paris, et ancien proviseur du lycée Montaigne à Bordeaux, est une des personnalités remarquées de la liste de Vincent Feltesse, qui compte quelque 40% de personnes issues de la société civile. Déjà élu, à Créteil entre 1983 et 1989 aux côté de l'emblématique maire Laurent Cathala (PS), Michel Bouchaud a indiqué à 20Minutes avoir été «séduit par la capacité de Vincent Feltesse, en tant que député, à savoir manier le complexe, et à trouver de grands équilibres.»

Le dessinateur de BD bordelais Eric Corbeyran sera également l'une des figures du camp Feltesse.