Municipales 2014: Un ex-footballeur s’engage à Calais… Claude Bartolone candidat en Seine-Saint-Denis...

JOURNAL DES MUNICIPALES Polémiques, petites phrases, insolites, off… Toutes les infos qui font la campagne au quotidien à retrouver tous les jours sur «20 Minutes»…

M.P.

— 

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, à Rome le 22 novembre 2012.
La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, à Rome le 22 novembre 2012. — GABRIEL BOUYS / AFP

Pape Diouf candidat à Marseille

L'ancien président de l'OM, très courtisé, devrait se lancer dans le grand bain en solo, selon des informations recueillies par 20 Minutes. « Il devrait présenter sa liste de rassemblement qui va de la gauche à certaines personnalités connues à droite », indique un proche de l’ex-président de l’OM. Attendu par le collectif « le Sursaut », le parti socialiste, le MoDem…, mais toujours « réticent » à l’idée d’un engagement politique, Pape Diouf s’est donné le temps de la réflexion.

La Cité des sciences ne ferme pas la porte à Nantes

Laurence Garnier, la candidate UMP à la mairie de Nantes, s’était distinguée la semaine dernière par une proposition étonnante : installer une succursale de la Cité des sciences de Paris-la Villette à Nantes, à l’image du Louvre à Lens ou du Centre Pompidou à Metz. Contactée par 20 Minutes, la direction générale de la Cité des sciences confirme ce lundi que « des contacts ont été établis » avec la candidate et, surtout, se dit « ouverte à cette éventualité ». « Rien n’est abouti. C’est beaucoup trop tôt », prévient toutefois la direction.

Pas d'accord UMP/UDI dans le 20ème

L'UMP et l'UDI présenteront chacune un candidat dans le XXe arrondissement de Paris lors des prochaines élections municipale, Atanase Périfan (UMP) et Raoul Delamare (UDI) n'étant pas parvenus à un accord, a-t-on appris lundi auprès des deux partis. Raoul Delamare, tête de liste dans l'arrondissement en 2008, a refusé la place de n°3 qui lui était proposée, a affirmé à l'AFP Atanase Périfan, qui a inauguré samedi son local de campagne en compagnie de la candidate de l'UMP à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet.

Le candidat centriste bénéficie du soutien officiel de l'UDI. «Nous considérons que Raoul Delamare est le plus apte à représenter les électeurs de cet arrondissement, compte tenu de son antériorité et de son travail de terrain», a expliqué à l'AFP Yves Jégo, bras droit du président de l'UDI Jean-Louis Borloo.

Aurélie Filippetti très demandée

Il n’y a pas que Manuel Valls dans la vie des candidats socialistes aux municipales. D’après Le Parisien, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti est aussi très demandée, notamment en raison de son positionnement à gauche. La fille de mineur s’est engagée, tout comme son camarade de l’Intérieur, dans une tournée anti-FN: elle est passée par Forbach, Nancy, Avignon, Anglet et va aller à Marseille et Aix-en-Provence.

Claude Bartolone candidat au Pré-Saint-Gervais

Le président PS de l’Assemblée nationale l’a annoncé: il sera candidat aux municipales au Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis). Un premier pas vers la direction du futur Grand Paris? L’intéressé n’a pas démenti. «Croyez-moi, je vais m'intéresser au Grand Paris, quel que soit le poste (...) c'est la porte d'accès à la France dans le cadre de la mondialisation», a expliqué Claude Bartolone dans «C Politique» sur France 5.

Un ex-footballeur sur la liste PS de Calais

C’est La Voix du Nord qui révèle l’information: l’ancien footballeur Djezon Boutoille figurera sur la liste PS à Calais (Nord). L’ancien joueur de Lille et Calais, dont il est devenu entraîneur en 2009, est une figure locale. Il sera un atout de poids pour le candidat PS Yann Capet.

La prochaine grande manif? Les municipales, selon Copé

Jean-François Copé, président de l'UMP, a expliqué ce lundi, au lendemain des rassemblements de la Manif pour tous, que la prochaine grande manifestation serait les élections municipales de mars. «Ce qui s'est passé hier est extrêmement important, le sujet n'est pas ma présence ou non», a-t-il dit. «La prochaine grande manifestation sera l'élection municipale, l'occasion pour les Français de dire stop à François Hollande», a insisté le patron de l’UMP.