Toulouse: Les nouvelles têtes de l'équipe de Pierre Cohen

MUNICIPALES Le maire sortant s'est adjoint 13 «personnalités extérieures»...

Hélène Ménal
— 
Jean-Louis Ducassé.
Jean-Louis Ducassé. — F. Scheiber/20 Minutes

 

Ils ont pour point commun d'être «non encartés» et d'avoir reçu un coup de fil de Pierre Cohen (PS) «en personne» qui les a honorés. Dans la liste officialisée mercredi par le maire sortant, il y a «treize personnalités extérieures», dont huit éligibles. Elles n'étaient que trois en 2008. Tour d'horizon de ces «pointures» venues d'ailleurs.

Jean-Louis Ducassé. Une carrure, dans tous les sens du terme puisque ce grand costaud est le patron énergique du Samu de Haute-Garonne. Il partage avec le maire la passion de la plongée et s'investit dans la musique classique. Ce Toulousain de toujours, pense pouvoir se rendre utile dans des domaines qui vont «de la solidarité aux relations internationales».

Jean-Jacques Rouch. Cet écrivain et journaliste emblématique de la Dépêche du Midi, laïc forcené, embrasse à 63 ans une nouvelle carrière. «Depuis six ans, je regarde autour de moi et je trouve que la ville change. ça me plaît», s'enthousiasme-t-il.

Nathalie Mader. Cette universitaire de 46 ans est spécialisée dans le droit des collectivités locales. Elle trouve logique le passage de la théorie à la pratique. Elle est aussi l'épouse depuis 23 ans de l'interprète de Macumba. «Il est content pour moi, il me soutient», assume-t-elle.

Marc Sztulman. A 28 ans, cet enseignant-chercheur en droit public termine une thèse sur la biométrie. Il possède une expertise en matière de vidéosurveillance. Jusqu'à la semaine dernière, il était secrétaire général du Conseil représentatif des institutions juives de France en Midi-Pyrénées.

 

■ Départs

Le maire estime qu'ils «n'ont pas démérité», mais Jean-Pierre Havrin et Daniel Benyahia, les adjoints à la Sécurité et à l'Urbanisme, retournent à la société civile.