Municipales 2014: Quand Bernadette Chirac donne des conseils à NKM

J. C. (avec AFP)

— 

Nathalie Kosciusko-Morizet accompagnée de Bernadette Chirac à Paris le 17 décembre 2013.
Nathalie Kosciusko-Morizet accompagnée de Bernadette Chirac à Paris le 17 décembre 2013. — THOMAS SAMSON / AFP

«Tout ce que j'ai appris de la politique de terrain, c'est Xavière qui me l'a appris.» En déplacement avec Nathalie Kosciusko-Morizet mardi, Bernadette Chirac a rendu un hommage appuyé à Xavière Tiberi, femme du maire du 5e arrondissement. Une déclaration qui a semé le trouble du coté de NKM, alors que Dominique Tiberi maintient sa candidature dans le 5e pour prendre la succession de son père, contre la décision de NKM et de l'UMP. 

«Arrêtez d'essayer de piéger Mme Chirac!»

Les Tiberi, «ce sont des amis», a ajouté Bernadette Chirac, refusant toutefois de se prononcer sur le fond. «Arrêtez d'essayer de piéger Mme Chirac!», a lancé Nathalie Kosciusko-Morizet, gênée. Mais c'est avec gourmandise que Bernadette Chirac a évoqué l'époque où elle «partait à l'assaut» de la capitale avec Xavière Tiberi, et comment cette dernière, dans les rues commerçantes, avait un mot pour chacun.

 

>> La carte des dissidences UMP à Paris, c'est par ici

La femme de l’ancien président de la république en a aussi profité pour donner mardi une leçon de campagne électorale à Nathalie Kosciusko-Morizet, à la candidate UMP à Paris. «On gagne une campagne, en marchant, en courant, en tirant des sonnettes, en entrant chez des commerçants», a prodigué Bernadette Chirac, vétéran des campagnes électorales, et d'abord de celles de son époux, premier maire du Paris moderne en 1977.

Tout juste arrivée d'une visite sur le thème de la santé avec NKM aux personnels de l'hôpital Armand Trousseau dans le 12e arrondissement, Bernadette Chirac a été assaillie par les journalistes de questions sur les chances de la candidate UMP.

Des similitudes entre NKM et Jacques Chirac?

Convaincue que Nathalie Kosciusko-Morizet va gagner, elle lui a donné du «madame le maire» en introduction. Y a-t-il du Chirac en NKM? «Oui, a-t-elle répondu, Nathalie est une fille très sérieuse, rien n'est laissé au hasard, elle a une excellente mémoire et elle est sympathique aux habitants.»

Pour l'ex-première dame, «il y a énormément de similitudes entre (sa) campagne et celles de mon mari: c'est une campagne au galop». Et pour la mener à bien «il faut de très grandes jambes, une tête très bien faite, une volonté déterminée que les gens doivent sentir, a-t-elle énuméré. L'idéal serait de pouvoir serrer la main de tout le monde et d'aller systématiquement dans tous les arrondissements.»

Parmi les autres conseils prodigués, «laisser à l'adversaire sa liberté de parole» et faire preuve de «fair-play». Elle a d'ailleurs refusé de comparer la championne de la droite à Anne Hidalgo, candidate PS, dont elle «sait moins comment elle fait campagne».