Municipales 2014 à Lyon : les militants communistes lâchent Gérard Collomb

MUNICIPALES Ils ont décidé de présenter une liste indépendante...

Caroline Girardon

— 

Le maire de Lyon, Gérard COLLOMB (PS), le 4 février 2013. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
Le maire de Lyon, Gérard COLLOMB (PS), le 4 février 2013. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES — Cyril Villemain / 20 Minutes

Ils avaient le choix : se rassembler en Front de gauche ou suivre Gérard Collomb et la majorité sortante. Les militants communistes de Lyon ont préféré tourner le dos au maire et présenter une liste indépendante emmenée par Aline Guitard lors des prochaines municipales. Amenés à se prononcer sur la question le week-end dernier, 52, 9 % d'entre eux ont souhaité faire bande à part. Un choix qui divise au sein même du parti.

Première scission depuis 1969

«Ce résultat n'est pas bon, réagissent huit élus communistes, proches de Gérard Collomb. C'est un vote de division puisqu'il rompt avec des listes d'union de gauche depuis 1969. Et il rompt avec la majorité municipale constituée en 2001 qui avait permis de battre la droite lyonnaise.» Même sentiment d'amertume du côté du PRG. «On regrette que le Parti communiste, dont les élus ont participé activement aux deux mandatures, rompe avec une tradition d'union de la gauche», déplore Sandrine Frih, présidente du PRG du Rhône.

Reste à savoir si la personnalité elle-même du maire de Lyon est remise en cause ou si les militants ont voulu sanctionner le gouvernement. «Il est clair que la politique d'austérité menée depuis dix-huit mois par le gouvernement a pesé sur ce choix. Dans le même temps, les propositions faites par le PS lyonnais et Gérard Collomb n'ont pas donné le sentiment qu'ils souhaitaient un rassemblement large de la gauche au premier tour», répondent les militants estimant que les préoccupations des citoyens ne sont pas assez prises en compte.

 

■ L'union à Villeurbanne

A Villeurbanne, les militants communistes ont décidé majoritairement de soutenir la liste conduite par le maire socialiste Jean-Paul Bret.