Municipales 2014 à Nantes: Laurence Garnier sera la candidate de l'UMP

ELECTIONS Elle a été préférée à Julien Bainvel et Marie-Anne Montchamp...

Frédéric Brenon

— 

La tête de liste officielle à Nantes.
La tête de liste officielle à Nantes. — Archives F. Elsner / 20 MInutes

Fin du feuilleton. Après avoir plusieurs fois reporté sa décision, la commission nationale d'investiture de l'UMP a enfin tranché mardi soir: c'est Laurence Garnier qui sera la tête de liste officielle du parti dans la course à la mairie de Nantes. La conseillère municipale d'opposition depuis 2008 a été préférée à Julien Bainvel, autre conseiller municipal nantais, et à Marie-Anne Montchamp, ancienne députée du Val-de-Marne.

«Urgent d'y voir clair»

Agée de 35 ans, mère de quatre enfants, Laurence Garnier, qui avait déjà été candidate aux législatives en 2012, bénéficiait des faveurs des instances départementales de l'UMP et de soutiens au sein du milieu économique. Elle est également sortie en tête du sondage local réalisé récemment à la demande du parti. «Je suis très heureuse de cette confiance et je mesure la responsabilité qui m'est donnée, a-t-elle confié mardi soir. Même si j'estime ne pas avoir perdu de temps, car ma campagne a débuté il y a longtemps, il était urgent d'y voir clair sur le candidat. L'important maintenant est de créer une dynamique de la droite et du centre afin de reconquérir Nantes. J'ai beaucoup de contacts pour réaliser cette union.»

«Je la félicite. On aura l'occasion de se revoir pour discuter», a réagi Julien Bainvel, dont Laurence Garnier dit qu'il «aura toute sa place dans le dispositif». Reste à savoir le rôle qu'occupera Marie-Anne Montchamp. L'ex-secrétaire d'Etat laissait en effet entendre ces derniers jours qu'elle resterait candidate même sans l'aval de l'UMP. Ce qu'elle avait déjà fait en 2008 à Nogent-sur-Marne.

■ Van Goethem

Membre du groupe d'opposition municipale depuis 2008 mais non encartée UMP, Sophie Van Goethem, 56 ans, est officiellement candidate à la mairie depuis le 26 septembre. Elle a réaffirmé récemment sa « détermination » à « représenter la droite nantaise ».