Municipales 2014 à Lille : la majorité en ordre dispersé

— 

Pas de front commun au premier tour. Le parti écologiste EELV a officialisé, la semaine dernière, son intention de faire cavalier seul à Lille lors des élections municipales des 23 et 30 mars 2014. « Avec le PS et Martine Aubry, nous n'avons pas de clivage fort et sommes d'accord sur les dossiers importants concernant la mobilité et la politique énergétique, mais nous avons aussi des points de désaccords », souligne Lise Daleux, tête de liste des Verts et actuelle adjointe au sein de la majorité. Parmi les divergences, l'implantation d'un hypermarché à Lille-Sud « en contradiction avec» l'objectif de réduction des gaz à effet de serre «et le budget sanctuarisé de 3 millions alloué chaque année à Lille 3000, sans appel d'offres ». En 2008, les Verts avaient recueilli 12 % des voix au premier tour. De son côté, le MoDem pourrait faire alliance avec le PS dès le premier tour à Lille, selon Gilles Pargneaux, premier secrétaire du PS du Nord. G. D.