Accusé de «xénophobie», un candidat investi par le FN va être exclu

POLITIQUE Le parti estime que les propos du candidat sont «en totale contradiction» avec sa ligne politique...

avec AFP

— 

Marine Le Pen, présidente du FN, et Steeve Briois, secrétaire général du parti, le 17 juin 2012 à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).
Marine Le Pen, présidente du FN, et Steeve Briois, secrétaire général du parti, le 17 juin 2012 à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). — P. HUGUEN/AFP PHOTO

Le Front National va exclure du parti un candidat qu'il avait investi pour les élections municipales dans le Nord après sa mise en cause pour «xénophobie» sur sa page Facebook mardi par un député UMP.

«Les images et les propos publiés par François Chatelain (Neuville-en-Ferrain) sur sa page Facebook sont en totale contradiction avec la ligne politique du Front National», a fait savoir le FN ce mercredi dans un communiqué.

La page Facebook de François Chatelain montre notamment en tête un drapeau israélien en train de brûler avec inscrit à côté «Ici, c'est la France».

Critiques d’un député UMP

«Par conséquent, Monsieur Chatelain est suspendu du Front National et son investiture aux élections municipales lui a été retirée. Par ailleurs, il sera convoqué prochainement devant la commission de discipline du mouvement, en vue de son exclusion», poursuit le FN.

Le député Gérald Darmanin (UMP), avait écrit mardi à la présidente du FN Marine Le Pen pour lui demander de faire cesser «images» et «propos» incitant à «la haine raciale», «à l'antisémitisme et à la xénophobie» diffusées sur la page Facebook de François Chatelain.

«Ce genre de candidat, que le Front National soutient, va totalement à l'encontre de ce que vous semblez soutenir depuis votre arrivée à la tête du Front national», avait-t-il ajouté.