Municipales 2014: A Paris, le PS tend la main au PC

J. C. (avec AFP)

— 

Anne Hidalgo a posé avec son équipe de campagne, dont Jean-Louis Missika et Rémi Féraud pour une photo de famille mardi 4 juin dans le 9e.
Anne Hidalgo a posé avec son équipe de campagne, dont Jean-Louis Missika et Rémi Féraud pour une photo de famille mardi 4 juin dans le 9e. — V. Wartner / 20 Minutes

 Un appel du pied… gauche. Le patron de la fédération socialiste Rémi Féraud a affirmé ce vendredi que le PS était prêt à une «augmentation sensible» du nombre d'élus communistes au Conseil de Paris, afin de parvenir à un accord avec eux dès le premier tour des municipales de mars 2014. Cet effort doit toutefois être «raisonnable», a affirmé le codirecteur de la campagne de la candidate PS à la mairie de Paris Anne Hidalgo au cours d'une conférence de presse avec elle.

«Il y a matière à nous rassembler»

Les communistes parisiens, qui comptent actuellement huit conseillers de Paris, en réclament quinze au PS, a expliqué leur chef de file à Paris Ian Brossat. «Sur le fond, il y a matière à nous rassembler et à proposer un projet pour Paris sur lequel les communistes puissent se retrouver (...), détaille Rémi Féraud. A l'évidence, les responsables communistes parisiens souhaitent, je pense, avoir des bases qui permettent un accord, c'est notre cas aussi.»

Une perspective partagée par la candidate socialiste Anne Hidalgo: «L'état d'esprit est à une volonté de se rassembler et de conclure un accord sur des positions raisonnables.» La première adjointe au maire de Paris avait d’ailleurs assuré mercredi dernier avoir la volonté «d’obtenir un accord avec les communistes dès le 1er tour». 

Les communistes temporisent

Ian Brossat a, pour sa part, souligné qu'à ce jour «rien (n'était) fait» et que le PC continuait «à travailler sur les deux hypothèses: liste d'union avec le PS ou liste Front de gauche». Le Parti communiste doit d’ailleurs présenter ses chefs de file à Paris le 9 septembre. Le Parti de gauche, partenaire du PCF au sein du Front de gauche, a d'ores et déjà annoncé son intention de présenter des listes autonomes au premier tour des municipales à Paris. Il est pour sa part représenté par deux élus au Conseil de Paris.

Ouvert au «rassemblement le plus large possible», le PS travaille par ailleurs à une entrée sur ses listes de la présidente de Cap 21 Corinne Lepage, a affirmé Rémi Féraud. La députée européenne et ancienne ministre de l'Environnement (1995-1997, sous la présidence de Jacques Chirac) a confirmé y réfléchir.