Omar Slaouti (NPA): «Notre résultat nous donne de lourdes responsabilités»

INTERVIEW Trois questions à la tête de liste NPA en Ile de France...

Propos recueillis par Julien Ménielle

— 

Le score du NPA au niveau national (5% à 22h) est inférieur aux prévisions. Est-ce une déception?
Pas du tout. C'est un score tout à fait honorable pour un parti qui a à peine quatre mois d'existence. Il n'y a qu'à regarder ce qu'a fait le PS, pour qui cette élection est un véritable désaveu. D'autant qu'il faut compter avec le fort taux d'abstention, et tous ceux qui pensent comme nous mais qui ont refusé de se déplacer pour cette élection.

Qu'est-ce qui explique une telle abstention?
L'Europe s'est faite contre les populations plutôt que pour elles et beaucoup de travailleurs ne se retrouvent pas dans les institutions européennes. Et puis dans cette campagne, les grands partis ont fait l'impasse sur le débat contradictoire, avec la complicité des médias. Le seul qui a été organisé, c'est «A vous de juger» sur France 2, et la cacophonie que l'on a entendue n'a convaincu personne.

Quelles leçons tirez-vous de ce scrutin?
Notre résultat nous donne de lourdes responsabilités. Il faudra désormais compter avec le NPA. Nous devons proposer un véritable répondant politique, à la hauteur des récentes mobilisations sociales. Nous appelons à une unité durable à la gauche du PS, qui ne joue pas son rôle d'opposition, avec le Parti communiste et de le Parti de gauche.