Marine Le Pen: «Le Front National est de retour»

INTERVIEW La candidate d'extrême droite se félicite du score à deux chiffres de son parti dans le Nord…

Recueillis par Gabriel

— 

 
  — AFP
Les premières estimations vous donnent 10,7%, dans la circonscription Nord-Ouest. C’est deux points de moins qu’en 2004...

Depuis 2004, il s’est passé des choses! C’est la démonstration que le Front National est de retour. Il n’est pas mort, contrairement à ce que disent les élites politico-médiatiques. La campagne était difficile avec les habituels sondages dont le «4%» de Brice Tenturier, de TNS-Sofres, qui visait à démobiliser notre électorat. Le FN est sorti du trou d’air des législatives. C’est très positif pour les prochaines échéances électorales, dont les régionales. On a réussi notre pari: faire un score à deux chiffres.

Le FN ferait 6,5% au niveau national, c’est un petit score?

On est devant le NPA, on est devant le Front de gauche, alors que les sondages nous mettaient derrière eux. Compte tenu de ces circonstances, c’est que le FN est de retour. Mais le grand vainqueur de ce scrutin, c’est l’abstention. C’est l’expression d’un mécontentement et d’une méfiance dans les institutions européennes. Le score de l’UMP, c’est un trompe l’œil. La crise favorise le regain légitimiste. Mais 72% du corps électoral n’adhèrent pas au parti gouvernemental.

Et à Hénin-Beaumont?

A Hénin-Beaumont, on fait dix points de plus que le Parti socialiste. C’est de bon augure pour les élections municipales dans trois semaines. Et on arriverait en premier dans les petites villes autour d’Hénin. Nous diffusons notre message.