Européennes: le Labour s'attend à des résultats «lamentables», premier siège pour l'extrême droite en Grande-Bretagne

HEURE PAR HEURE Tout ce qui se passe chez nos voisins européens...

20minutes.fr

— 

Durant quatre jours depuis jeudi, quelque 388 millions de citoyens ont été appelés à élire 736 eurodéputés.


Toute notre édition spéciale ici
Durant quatre jours depuis jeudi, quelque 388 millions de citoyens ont été appelés à élire 736 eurodéputés. Toute notre édition spéciale ici — REUTERS/Thierry Roge
Les élections européennes, par définition, ça ne se passe pas qu'en France. Suivez les événements dans tous les pays d'Europe en temps réel sur 20minutes.fr.

Découvrez les résultats en Europe.


>>> Et en France, comment ça se passe? Pour le savoir, cliquez ici.

Si vous êtes perdus, vous pouvez vous pencher sur notre dossier sur les élections européennes ou perfectionner vos connaissances sur les institutions européennes.

>>> Et vous, citoyens européens, que nous posons la question. Etes-vous allé voter? Pour qui? Qu'est-ce qui motive votre choix ou votre non choix? Continuez à en débattre ici...

1h00: Le Labour s'attend à des résultats «lamentables», premier siège pour l'extrême droite en Grande-Bretagne
Le Labour du Premier ministre britannique Gordon Brown devrait connaître un camouflet aux élections européennes, a prédit dimanche soir la numéro deux du parti, ce que semblent confirmer les tout premiers résultats. «Nous nous préparons à des résultats vraiment lamentables. Je pense que cela ne fait pas de doute», a déclaré Harriet Harman, numéro deux du parti, sur la BBC. Le parti d'extrême droite britannique British National Party (BNP) a de son côté remporté son premier siège au Parlement européen dans une circonscription du nord de l'Angleterre, selon les résultats officiels.

00h00: Victoire de l'opposition de droite à Chypre, participation de 59,4%
Le parti d'opposition de droite Disy a remporté les élections européennes à Chypre avec plus de 35,6% et passe de 3 à 2 sièges au parlement. Il devance de peu le parti communiste Akel du président Demetris Christofias (34,9%) qui conserve ses 2 mandats. Le parti centriste Diko (12,28%) et les socialistes de l'Edek (9,85%) se partagent les deux sièges restants. Lors du scrutin, le taux de participation a atteint 59,4%, selon des chiffres définitifs publiés dimanche.

23h50: Les socialistes en tête pour la Slovaquie, un siège aux ultranationalistes
Le parti de gauche SMER du Premier ministre slovaque Robert Fico a dominé les élections avec 32,1% des voix et passe à 5 sièges. Le parti SNS connu pour ses discours xénophobes anti-hongrois et anti-roms, remporte son premier siège avec 5,55% des voix. Du côté de l'opposition, le parti SDKU se place en deuxième position (16,98% des voix) et disposent de 2 sièges.

23h35: Victoire de l'Italien Berlusconi
Le parti de Silvio Berlusconi remporterait largement les élections européennes en obtenant 39 à 43% des voix contre 27 à 31% pour le principal parti de gauche, selon un sondage de l'institut IPR à la clôture du scrutin à 22h locales. Allié de Berlusconi, le parti anti-européen et anti-immigration de la Ligue du Nord obtiendrait 6,5% et 10,5% des voix selon ce même sondage.

22h40: Les libéraux largement en tête en Pologne
Le parti libéral Plateforme civique (PO), au pouvoir en Pologne, est sorti largement vainqueur avec un soutien de 45,3% des électeurs, selon une estimation présentée par la télévision TVN24. Le Parti conservateur Droit et justice (PiS) des frères Kaczynski arrive en deuxième position avec 29,5% des voix, devant la coalition de l'Alliance de la gauche démocratique (SLD) et de l'Union du travail (UP) dotée d'un soutien de 12% des électeurs et le Parti paysan avec 7,9%.

22h25: En Suède, les pirates entrent au Parlement, percée des écologistes
Les sociaux-démocrates, dans l'opposition, arriveraient en tête avec 25,1% des voix, devant le parti de centre-droit au pouvoir des Modérés avec 18,5% des voix. Le Parti des pirates, qui veut principalement protéger la vie des internautes et légaliser le partage de fichier sur Internet, remporte 7,4% des sondages et entre au Parlement européen. Le parti écologiste progresse (11,5%) au détriment du parti de la Gauche (5,7%). Au final, les trois partis de l'opposition remporte 42,3% contre 40,8% des quatre partis de la majorité de centre-droit.


22h15: Victoire de l'opposition travailliste à Malte
Le Parti travailliste (opposition) a affirmé avoir remporté la victoire aux Européennes à Malte avec 55% des voix contre 40% au Parti nationaliste (droite libérale au pouvoir). Le Parti travailliste disposerait de 3 sièges au Parlement et son rival de 2 sièges.

22h05: Percée des nationalistes eurosceptiques en Finlande
Le parti du Centre du chef du gouvernement finlandais obtiendrait 3 sièges avec 21% des voix, autant que son allié au pouvoir, le parti conservateur de la Coalition nationale, qui remportait 21,9% des suffrages. Le parti nationaliste et eurosceptique des Vrais Finlandais réalise une percée avec 10% des voix et fait son entrée au Parlement européen avec 1 siège. La participation en Finlande a été de 40,3%.

21h50: Portugal : socialistes et droite au coude-à-coude
Selon des estimations, le Parti socialiste du Premier ministre portugais José Socrates est au coude-à-coude avec le Parti social-démocrate (PSD, droite), crédité d'un léger avantage aux élections européennes selon les premières projections des télévisions. Le PS recueillerait entre 28 et 33% des voix contre 29 à 34% pour le PSD. Le scrutin a été marqué par une forte abstention, supérieure à 61%.

21h30: Victoire de la droite sur la gauche en Espagne
La droite espagnole a battu les socialistes au pouvoir en Espagne, avec plus de 42% des voix contre près de 39% selon un unique sondage à la sortie des urnes publié par la radio privée de droite Cadena cope. Le Parti populaire (PP) espagnol remporterait 23 à 24 sièges sur un total de 50, contre 21 à 22 pour le Parti socialiste (PSOE). La coalition CEU, regroupant les différents partis nationalistes de droite (les Catalans de CiU et les Basques du PNV notamment) arriverait en troisième position avec 5% des voix, remportant 2 sièges. Ce même sondage estime la participation des Espagnols à 46%.

21h15: L'opposition sociale-démocrate en tête au Danemark
Les sociaux-démocrates danois, dans l'opposition, arriveraient en tête avec 21,8% des élections européennes au Danemark et obtiendraient 4 mandats, selon un sondage sortie des urnes. Les libéraux au pouvoir maintiennent leurs 3 sièges et recueillent 20,8% et leurs alliés conservateurs de la coalition bipartite préservent leur unique mandat avec 12,4% selon cette enquête dont la marge d'erreur varie de plus ou moins 5%. Le Parti du peuple danois (extrême droite), principal soutien parlementaire du gouvernement, gagne 2 sièges avec 14,4%. Le Parti socialiste du peuple (opposition) avec 16,1% des voix, remporte également 2 sièges.

20h45: L'abstention progresse en Italie
Le taux de participation aux élections européennes en Italie enregistre une baisse de plus de six points par rapport au précédent scrutin de 2004. Il serait de 50,9% contre 57,5% en 2004 à la même heure, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. ils ne sont pas les seuls.

20h20: Egalité gauche/droite en Roumanie, avec retour de l'extrême droite
La gauche sociale-démocrate (PSD) et la droite démocrate-libérale (PDL), qui forment la coalition au pouvoir en Roumanie, sont à égalité, avec entre 30% et 31% des voix, disposant ainsi chacun de 11 sièges sur les 33 que comptera la Roumanie au futur Parlement européen. L'extrême droite effectue son retour au PE, selon deux sondages sorties des urnes. Le Parti de la Grande Roumanie est en effet crédité d'environ 7%, un score qui lui donnerait droit à deux sièges d'eurodéputés.

19h50: Le centre-droit vire en tête en Slovénie
Le parti démocrate d'opposition de centre-droit SDS a remporté le scrutin en Slovénie devant le parti social-démocrate SD du Premier ministre Borut Pahor, selon les estimations données par la télévision nationale. Le SDS a recueilli 26,46% des suffrages et obtient 2 des 7 sièges d'eurodéputés alloués à la petite république d'ex-Yougoslavie. Derrière lui, le SD est crédité de 18,22% des voix (2 sièges), selon des estimations publiées après la fermeture des bureaux de vote à 19h.

19h30: Victoire écrasante de la droite et percée de l'extrême droite en Hongrie
La plus grande formation de l'opposition de droite, le parti Fidesz, arrive en tête des élections européennes en Hongrie avec 67% des voix, s'assurant une avance écrasante sur les socialistes du MSZP (19%) au pouvoir, alors que l'extrême droite fait une perçée avec 8%, selon les estimations à la clôture des bureaux de vote. Déjà vainqueur en 2004 avec 47,4% des suffrages, le Fidesz pourrait envoyer 16 députés au Parlement européen, les socialistes du MSZP seulement quatre, et deux pour l'extrême droite. Le taux de participation a atteint près de 35%, selon l'institut Szonda-Ipsos, contre 38,5% en 2004.

19h15: Les conservateurs bulgares sont devant
Le parti de droite GERB du maire de Sofia Boïko Borissov a remporté les élections européennes dimanche en Bulgarie, devant les socialistes du Premier ministre Serguei Stanichev, selon les sondages à la sortie des bureaux de vote de quatre instituts. Il aurait recueilli entre 25,5% et 26,5% des voix et les socialistes entre 19,5% et 20%. Les membres du GERB rejoindront les rangs du groupe parlementaire conservateur du parti populaire européen (PPE) avec 5 des 17 sièges bulgares contre 4 pour les socialistes.

18h40: Poussée des autonomistes flamands aux élections régionales belges

Les électeurs belges, en même temps qu'ils désignaient leurs 22 eurodéputés, devaient renouveler ce dimanche leurs assemblées régionales. Deux partis prônant une très large autonomie voire l'indépendance de la Flandre semblent avoir fait une poussée aux régionales belges.

18h35: L’opposition grecque en tête
Les sondages donnent l'opposition socialiste grecque largement en tête (36 à 39,5%), devant le parti conservateur de la Nouvelle Démocratie (ND) du Premier ministre Costas Caramanlis (30 à 33%), selon les sondages sorties des urnes. Le scrutin a été marqué par un record historique d'abstention d'environ 45%. Le vote est en théorie obligatoire en Grèce, mais l'abstention n'y est plus sanctionnée.

18h30: Le parti de Merkel en tête en Allemagne
Selon les premiers sondages, les conservateurs de la chancelière allemande Angela Merkel sont largement en tête avec 38% des voix dimanche à la clôture du scrutin en Allemagne, mais en recul par rapport à 2004 (44,5%). Les sociaux-démocrates (SPD) enregistrent leur plus mauvais résultat avec de 21 à 21,5% des voix.

En Autriche, le parti conservateur ÖVP, avec 29,7% des voix, est en tête devant les sociaux-démocrates du SPÖ (23,9%), qui subissent une déroute historique, selon des estimations diffusées par la télévision une heure après la clôture du scrutin (17h heure française). Ainsi, l’extrême droite FPÖ est crédité de 13,1%, faisant plus que doubler ses voix de 2004 (6,31%), mais se situant loin du score que lui prédisaient les derniers sondages.

16h50: Un vote truqué?
Soupçons de manipulation d’électeurs en Bulgarie où trois personnes ont été interpellées. La police les soupçonne d’avoir versé de l’argent ou d’avoir exercé une forme de pression sur des électeurs. La commission électorale de Blagoevgrad, dans le sud-ouest du pays, a annoncé avoir été saisie pour un «achat massif de votes» dans sept villages de la région. L'ONG Transparence sans frontières constate toutefois que la pratique consistant à proposer de l'argent ou d'autres biens à des électeurs, notamment des membres de la minorité tzigane qui vit dans la misère, était moins importante ce dimanche que lors des précédents scrutins.

16h10: Portugal, Italie, Roumanie, Pologne, les mauvais élèves?
Si l'abstention, en hausse constante depuis 30 ans, n'enregistre pas de nouveau record, elle ne devrait pas non plus connaître de baisse notable, vu les taux de participation enregistrés à la mi-journée. Au Portugal, en Italie ou en Roumanie, la participation était en baisse par rapport aux européennes de 2004. En Pologne, le plus peuplé des pays de l'Est entrés dans l'UE depuis 2004, la participation intermédiaire ne dépassait pas 6,65%, un peu mieux qu’en 2004 et ses 5,94%. Le Premier ministre polonais Donald Tusk dit s’attendre à une participation totale «d’environ 25%» seulement.

15h40: Inquiétude outre-Rhin
Régulière électoralement parlant, l’Allemagne l’est à coup sûr mais pas toujours pour le mieux. De 20,4% à midi en 2004, le taux de participation approche les 20,2% aujourd’hui à la même heure. Seulement, il y a cinq ans le scrutin n’avait finalement réuni que 43% des 64 millions d’électeurs appelés aux urnes, soit la plus faible participation jamais enregistrée en Allemagne. Feront-ils mieux en 2009?