Européennes: l'extrême droite prend la deuxième place aux Pays-Bas

SCRUTIN Selon des résultats partiels, le Parti pour la liberté de Geert Wilders pourrait décrocher quatre sièges au parlement européen...

J.M. avec agence

— 

Le député néerlandais d'extrême droite Geert Wilders, réalisateur de Fitna, film clouant au pilori la religion musulmane, va être jugé pour incitation à la haine et à la discrimination pour avoir notamment comparé le Coran au livre d'Adolf Hitler "Mein Kampf".
Le député néerlandais d'extrême droite Geert Wilders, réalisateur de Fitna, film clouant au pilori la religion musulmane, va être jugé pour incitation à la haine et à la discrimination pour avoir notamment comparé le Coran au livre d'Adolf Hitler "Mein Kampf". — Dominique Faget AFP/Archives

Grosse percée de l'extrême droite aux Pays-Bas. Le Parti pour la liberté (PVV) du député néerlandais Geert Wilders a récolté 17% des voix aux élections européennes, décrochant ainsi la deuxième place, selon des résultats portant sur 99,7% des bulletins dépouillés ce vendredi.

Le PVV participe pour la première fois aux européennes, et s'oppose à l'entrée de la Turquie dans l'UE, dénonçant une «islamisation catastrophique» de l'Europe. Le parti espère «abattre de l'intérieur» le Parlement de Strasbourg où il occuperait quatre sièges sur les 25 attribués aux eurodéputés néerlandais.

Une popularité croissante

Geert Wilders, âgé de 45 ans, qui vit sous protection policière jour et nuit en raison de menaces de mort, n'a jamais caché que ses «ambitions» étaient surtout nationales, à savoir «devenir Premier ministre». En 2006, le PVV avait obtenu 9 des 150 sièges à la chambre basse du Parlement pour sa première participation aux législatives. Depuis, la popularité de son leader, n'a cessé de croître dans les sondages.

Le député à la chevelure blond platine est également l'auteur d'un film de 17 minutes, «Fitna», destiné à montrer ce qu'il considère comme le caractère «fasciste» du Coran qu'il compare au «Mein Kampf» d'Hitler. Le gouvernement néerlandais, qui craignait une affaire semblable à celle des caricatures danoises de Mahomet, s'était opposé à sa diffusion en mars 2008.

Le parti chrétien-démocrate (CDA) du Premier ministre reste la première formation du pays, mais perd 4,5 points par rapport à 2004, à 19,9%. Il aura cinq des 25 sièges d’eurodéputés néerlandais. Son allié, le parti travailliste, essuie un sérieux revers, passant de 7 à 3 sièges au Parlement européen.