Européennes: Bernard Kouchner votera UMP

ELECTIONS Le ministre des Affaires étrangères avait déclaré précédemment qu'il ne savait pas encore à quelle liste il donnerait sa voix...

Avec agence

— 

Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner n'a par ailleurs pas exclu lundi que le Conseil de l'UE en tant que tel fasse lui aussi appel avant la date limite du 4 février.
Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner n'a par ailleurs pas exclu lundi que le Conseil de l'UE en tant que tel fasse lui aussi appel avant la date limite du 4 février. — Dominique Faget AFP

Bernard Kouchner a tranché. Le ministre des Affaires étrangères a annoncé ce lundi qu'il voterait, le 7 juin prochain, pour les listes UMP aux européennes. Pour l'aider à faire son choix, Michel Barnier, coordonnateur de la campagne UMP pour le scrutin, avait indiqué un peu plus tôt lui «avoir fait porter» le programme du parti. L'indécis avait en effet déclaré qu'il ne savait pas encore pour quelle liste il voterait et qu'il attendait de «voir les programmes», dans un entretien au «Parisien/Aujourd'hui en France» publié samedi.

A la question «pour quelle liste voterez-vous?», l'ancien membre du PS avait répondu: «J'attends de voir les programmes», avant de s’en prendre à ses «amis de la gauche» en regrettant «qu'ils n'aient pas de réflexe d'unité nationale et qu'ils profitent de chaque occasion pour affirmer qu'avec eux, ce serait obligatoirement mieux». Dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères avait également rappelé, ce lundi, qu'il oeuvre depuis deux ans au service de la politique de Nicolas Sarkozy.

>>> Tous nos articles sur les Elections européeennes sont ici

«En tant que ministre des Affaires étrangères et européennes, j’ai oeuvré depuis mai 2007 au service d’une ambition et d’une politique. Cette ambition, c’est celle de la France et de l’Europe. Cette politique, c’est celle du président de la République et du Premier ministre», a nuancé Bernard Kouchner ce lundi matin. «Des propositions précises seront rendues publiques en ce début de semaine. Ce sont celles-ci qui, naturellement, m’inspireront», ajoute-t-il sans toutefois dire clairement en faveur de quelle liste européenne il se prononcera le 7 juin.

L’UMP s'était saisi de la déclaration de Kouchner et Frederic Lefebvre avait aussitôt affirmé que «les doutes» de Kouchner constituent «un cinglant désaveu du Parti socialiste». Même son de cloche du côté d’Harlem Désir, tête de liste PS aux életions européennes en Ile-de-France, qui évoquait également un «désaveu». Xavier Betrand allait encore plus loin en déclarant que Bernard Kouchner «n’hésitera certainement pas» à voter pour l’UMP plutôt que pour le PS et préfèrait, lui, parler de «camouflet».