1989: Giscard l'emporte malgré la dissidence Veil

EUROPEENNES C'est aussi l'apparition des Verts sur la scène politique...

Emile Josselin

— 

Malgré la réélection l'année précédente de François Mitterrand, la gauche ne parvient pas à prolonger le résultat présidentiel aux européennes. C'est la liste de Valéry Giscard d'Estaing (RPR-UDF) qui arrive devant avec 28% des voix. C'est l'occasion de retrouvailles entre Valéry Giscard d'Estaing et Jacques Chirac, le second n'ayant pas ménagé sa peine pour faire battre le premier à la presidentielle de 1981. Le temps de la campagne, c'est l'occasion aussi de faire quelques jeux de mots sur Lucius Fabius, un centurion qui aurait voulu gravir le plateau de Gergovie:

Les socialistes, emmenés justement par Laurent Fabius, recueillent 23% des suffrages. Simone Veil, qui menait une liste centriste avec Jean-Louis Borloo et Philippe Douste-Blazy, ne recueille finalement que 8% des voix.

Ces élections soulignent aussi l'émergence de deux nouvelles forces dans le paysage politique français. La première est l'écologie: la liste emmenée par Antoine Waechter réalise 10% des voix. Les écologistes, qui ne se situent pas encore à gauche, imposent leurs thèmes dans le débat politique. C'est aussi l'occasion de voir les premiers pas en campagne de Dominique Voynet qui sera ministre de l'Environnement du gouvernement Jospin en 1997.



La seconde force émergente, c'est le mouvement Chasse pêche nature et traditions, qui récolte 4% des voix. De son côté le Front national augmente encore son score, à 11%, tandis que le PCF poursuit son déclin (7,7%).

Les résultats des listes ayant obtenu plus de 1%
: