Quelles villes offrent le meilleur compromis entre emploi et prix de l’immobilier ?

BAROMETRE Besançon devance Orléans et Saint-Étienne au palmarès des villes qui offrent le meilleur compromis entre accessibilité à l’emploi en CDI et prix de l’immobilier

20 Minutes avec agence

— 

La ville de Besançon.
La ville de Besançon. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Besançon est la ville française qui présente le meilleur compromis en matière de prix de l’immobilier et de disponibilité d’emplois. Sur le podium, la ville franc-comtoise devance Orléans et Saint-Etienne au palmarès du baromètre « work & live ». Celui-ci a été établi conjointement par le site Internet immobilier meilleurtaux.com et la plateforme de recherche d’emploi Jobijoba.

Le classement relayé par Le Parisien ce dimanche recense les données liées à 30 grandes villes. Il prend en compte la surface de logement qu’un employé gagnant le salaire médian peut acheter en empruntant sur 20 ans ainsi que le nombre d’offres d’ emploi en CDI comparé à la population de la commune.

Le meilleur équilibre entre emploi et immobilier

A Besançon 40 % des propositions de poste sont en CDI et un salarié aux revenus dans la moyenne peut espérer acquérir une habitation de 74 m². La préfecture du Doubs « n’est ni en tête de l’emploi ni en tête des meilleurs prix de l’immobilier, mais il représente le meilleur équilibre entre les deux », analyse auprès du Parisien Thomas Allaire, fondateur de Jobijoba.

Les grandes métropoles sont plus loin dans le palmarès. Lyon est la ville qui présente le marché du travail le plus attractif du pays, avec 24 CDI pour 100 habitants. Mais les tarifs des logements font chuter la ville à la sixième place. Nantes, 21e, et Paris, 26e, souffrent du même phénomène. A l’inverse, les prix de l’immobilier n’ont pas beaucoup augmenté à Marseille, Nîmes ou Limoges mais ces villes se retrouvent en bas du classement à cause de la difficulté d’y trouver un emploi.