Montpellier, la ville où il faut absolument investir devant Nantes et Rennes, Bordeaux s'effondre

IMMOBILIER Selon une étude menée par Le Figaro Immobilier avec Explorimmoneuf, Montpellier serait la ville idéale pour l’investissement immobilier, devant Nantes et Rennes…

Jerome Diesnis

— 

La folie divine, inaugurée le 21 septembre 2017, est un immeuble de 9 étages et 32 mètres de haut situé dans le quartier des jardins de la Lironde. C'est l'un des nombreux projets architecturaux en cours ou récemment livrés  à Montpellier.
La folie divine, inaugurée le 21 septembre 2017, est un immeuble de 9 étages et 32 mètres de haut situé dans le quartier des jardins de la Lironde. C'est l'un des nombreux projets architecturaux en cours ou récemment livrés à Montpellier. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse
  • Selon une étude du Figaro Immobilier en collaboration avec le site Explorimmoneuf.com, Montpellier est la ville idéale pour les investisseurs.
  • Ville étudiante, de recherche, attractive financièrement, en plein développement immobilier, récompensée pour son dynamisme économique envers les start-ups, Montpellier est plébiscité par l'enquête.
  • Nantes, Rennes et Angers sont également salués. En revanche, Bordeaux a énormément perdu en atttractivité selon l'enquête, en raison de la hausse vertigineuse des prix en deux ans.

C’est Le Figaro Immobilier avec le site Explorimmoneuf.com qui le disent. Selon un palmarès dévoilé ce mardi, Montpellier est la ville de France où il est le plus intéressant d’investir au regard de deux critères majeurs : le dynamisme économique et l’attractivité immobilière. Nantes et Rennes complètent le podium.

Ville étudiante avec 70.000 étudiants et 7.500 chercheurs, Montpellier résiste selon l’étude à la hausse du prix d’achat constatée partout en France, que ce soit dans l’ancien avec un prix au mètre carré de 2.550 euros/m2 ou dans le neuf, avec un prix moyen de 4.000 euros/m2. La hausse des prix sur un an y reste limitée à 2%.

Un tiers des investisseurs issus d’Île-de-France

Le montant à l’achat reste plus abordable que dans d’autres villes, favorisant l’investissement : 71% des acheteurs sont des investisseurs et un tiers d’entre eux viennent d’Île-de-France. Mais ce n’est pas le seul atout de la préfecture héraultaise où les nombreux projets de Zac (une dizaine en tout), combinant logements et bureaux ,et l’implantation de la future halle numérique dans l’ancienne mairie (où vont s’établir 500 start-ups), sont salués par l’étude.

Dynamique, Montpellier vient d’être classé à la seconde place des incubateurs mondiaux par la référence UBI Mondial, derrière Dublin, mais devant les métropoles du monde entier. « Ici, l'investisseur bénéficie non seulement de la zone A mais aussi d'une qualité architecturale rare, d'emplacements pensés en fonction des lignes de transports et d'un risque locatif nul », souligne Xavier Bringer, président de la FPI Occitanie-Méditerranée, cité par l’étude.

Bordeaux s’écroule

Derrière, Nantes - grâce à sa vitalité économique et démographique -, à 1h56 de Paris en TGV, et Rennes - qui fourmille de grands projets – talonnent Montpellier. Suivent Tours, Toulouse et Angers fait une entrée remarquée dans le Top 10 à la sixième place, puis Nice, Marseille et Lyon.

Bordeaux à l’inverse s’écroule et tombe à la dixième place de ce classement. La ville paie sa flambée des prix (+25% en deux ans selon les notaires).