Prix de l'immobilier à Amiens: Une bonne dynamique et des prix stables

ACHAT D'APPARTEMENT Alors que le marché est reparti à la hausse, 20 Minutes s’est penché sur l’immobilier dans les plus grandes villes de France. A Amiens, la dynamique est plutôt bonne…

Mikael Libert

— 

Le marché de l'immobilier est dynamique à Amiens (illustration).
Le marché de l'immobilier est dynamique à Amiens (illustration). — M.Libert / 20 Minutes
  • Les prix de l’ancien repartent légèrement à la hausse.
  • Des rendements de 5 % sur l’investissement locatif.
  • Le marché est globalement homogène.

Dans la capitale de la Somme, les agents immobiliers se frottent les mains. Selon la branche picarde de la FNAIM, Fédération nationale de l’immobilier, « il est clair aujourd’hui que le marché amiénois est bon ».

Des rendements locatifs compétitifs

« Le marché à une meilleure dynamique qu’il y a un an, affirme Christophe Du Portal, président de la FNAIM de Picardie. Je ne sais pas si c’est une question de politique, mais nous, nous sentons cette dynamique tant pour l’achat de biens d’habitation que pour l’investissement locatif ». Et pour ce dernier point, la FNAIM avance qu’Amiens est le fer de lance de la Picardie avec des rendements sur l’investissement locatif compris entre 5 % et 6 %, « ce qui n’est pas mal du tout », insiste Christophe Du Portal.

Selon le baromètre du courtier MeilleursAgents.com, les prix au m2, à Amiens intra-muros, sont compris entre 1.626 euros et 2.269 euros. « Pour les appartements, que ce soit en neuf ou dans l’ancien, le prix médian constaté est aux alentours de 2.100 euros, confirme la FNAIM. Avec une légère tendance à la hausse ». Un ressenti partagé par les notaires : « Pour l’ancien, 2016 a été une période attentiste avec des prix en recul. La tendance s’inverse légèrement aujourd’hui », assure-t-on à la Chambre des notaires de la Somme.

Un désamour des grandes maisons

Pour les maisons, les produits les plus vendus sont des quatre pièces avec un prix médian à 170.000 euros : « On constate, comme l’an dernier, un déplacement du marché vers des maisons de plus petite taille au détriment des maisons de 5 pièces et plus », explique-t-on à la Chambre des notaires de la Somme. Ainsi, au 31 juillet 2017, le prix médian d’une maison de 90m2 était de 155.000 euros.

Selon unecarte élaborée par MeilleursAgents.com, on constate sans surprise que les quartiers les plus prisés, donc les plus chers, sont concentrés autour du centre-ville. Du côté de la rue Vanmarcke et du boulevard d’Alsace-Lorraine, les prix au m2 peuvent grimper jusqu’à 3.400 euros. Pour espérer des prix plus doux, il faut s’excentrer au nord, du côté de la rue d’Abbeville par exemple, où l’on trouve des maisons de 884 euros à 1.947 euros le m2. « Mais globalement, le marché est relativement homogène. Celui qui cherche à acheter, trouve ce qu’il veut. Et celui qui cherche à vendre y parvient sans mal », se réjouit la FNAIM.