SeLoger: Des marges de négociation immobilière à 4,8%

IMMOBILIER La différence nationale entre le prix annoncé d'un logement et son prix réel à la signature se stabilise...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration vente immobilier à Lille, le 18 septembre 2013.
Illustration vente immobilier à Lille, le 18 septembre 2013. — M. LIBERT / 20 MINUTES

La marge de négociation moyenne relevée lors d’une vente immobilière en France était de 4,8 % en mars 2016, comme l’indique l’édition d’avril du baromètre LPI-SeLoger publiée mardi.

Après une augmentation constante entre mi-2014 et la fin du premier trimestre 2015, les marges de négociation ont donc retrouvé « leur niveau normal de longue période », indique l’étude.

Des disparités selon les régions

Mais les chiffres varient avec le type de bien. Ainsi, la différence entre le prix annoncé au départ et le prix de vente réel à la signature était de 5,4 % pour les maisons individuelles et de 4,4 % pour les appartements.

Comme pour toute moyenne nationale, des disparités existent également au niveau géographique. Dans le Centre, le Limousin ou la Bretagne, la demande est par exemple plus faible qu’ailleurs et permet des marges plus hautes. En revanche, les marchés immobiliers dynamiques de l’Ile-de-France ou du Languedoc-Roussillon laissent peu de place à la possibilité de négocier.