SeLoger: La hausse des prix de l’immobilier s’étend sur les villes françaises

IMMOBILIER Les agglomérations de plus de 150.000 habitants sont désormais plus de 80 % à enregistrer une hausse des prix de leurs logements…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration, immobilier à Paris.
Illustration, immobilier à Paris. — A. GELEBART / 20 MINUTES

De plus en plus de villes françaises voient les prix de leur immobilier augmenter, comme le montrent les chiffres de février du baromètre LPI-SeLoger.

La tendance à la hausse dans les logements anciens ne touchait jusqu’à récemment que certaines villes ou zones géographiques du pays. Mais désormais, ce sont près de 65 % des communes de plus de 100.000 habitants qui constatent une élévation des tarifs sur une période de 12 mois.

De nettes disparités subsistent 

Et sur les trois derniers mois pris en compte par le baromètre, les chiffres sont en hausse dans 70,6 % de ces mêmes villes et dans 81,3 % des agglomérations de plus de 150.000 habitants.

Si, comme le note Michel Mouillart, professeur d’économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, « la remontée des prix se diffuse de plus en plus largement sur l’ensemble du territoire », il existe pourtant de nettes disparités, comme toujours dans l’immobilier national.

Ainsi, à l’inverse de la tendance générale, Tours, Grenoble ou Nice enregistrent respectivement une variation des prix du mètre carré sur une année de -4,5 %, -1,2 % et -0,8 %.