L'assistante médicale, la courroie de transmission du médecin

©2006 20 minutes

— 

Véritable bras droit d'un ou plusieurs médecins, l'assistante médicale facilite leur quotidien en assumant moult tâches administratives, en accueillant les patients et en gérant leurs dossiers médicaux. Un métier qui exige un profond sens de l'organisation et de réelles qualités humaines.

Les missions:

Sandra Zampieri, 33 ans, assistante médicale au centre anti-cancéreux Léon-Bérard de Lyon, partage son emploi du temps entre deux médecins. Premier réflexe lorsqu'elle arrive à l'hôpital à 8 h du matin : « Ecouter le répondeur pour relever les appels et rappeler les patients ou les médecins qui en ont exprimé le désir », explique-t-elle. Un casque sur les oreilles pour écouter les comptes rendus de consultations enregistrés par les médecins, la jeune femme s'attaque ensuite à leur saisie informatique. Passant sans cesse du coq à l'âne, elle peut être aussi amenée à compléter le dossier médical d'un patient, gérer l'agenda de ses patrons, répondre par mail à une demande de réunion, ou classer du courrier. « Presque toutes mes tâches sont informatisées. J'utilise par exemple un logiciel de gestion des consultations », explique-t-elle. A voir le sens du relationnel est également important : « En tant qu'intermédiaire entre le médecin et ses patients, je réponds à leurs questions et fixe les rendez-vous. Je règle aussi différents problèmes administratifs pour les patients : je leur fais par exemple remplir un formulaire afin de rendre accessible leur dossier médical à leur médecin traitant », décrit-elle. Enfin, Sandra Zampieri forme régulièrement les stagiaires affectées à son service.

Les débouchés :

Ils sont porteurs actuellement partout en France, aussi bien dans le public que dans le privé. L'assistante médicale peut ainsi exercer dans un hôpital, une clinique, un cabinet médical, un centre de soins, un laboratoire d'analyses médicales, un cabinet dentaire ou un centre de radiologie. Elle peut aussi entrer dans la fonction publique hospitalière en réussissant un concours accessible avec le niveau bac.

Les salaires :

En début de carrière, la fourchette de rémunération de l'assistante médicale s'échelonne entre le Smic et 1 500 E bruts mensuels en fonction de son lieu d'exercice.

Delphine Bancaud