Lieutenant de police : disponibilité et sang-froid requis

©2006 20 minutes

— 

Maintenir l'ordre public, protéger les personnes et les biens, faire respecter la loi : telles sont les principales préoccupations des lieutenants ou officiers de police. Une fonction qui requiert une bonne condition physique et un sang-froid à toute épreuve.

Les missions

A 31 ans, le lieutenant de police Peggy Jamet a déjà une belle carrière derrière elle. Elle obtient sa première affectation au sein de la brigade de sûreté urbaine du commissariat de Montrouge (Hauts-de-Seine). Un poste de terrain qui lui permet de s'initier à la réalité du métier : « Placée sous l'autorité d'un commissaire, je traitais des affaires de petite et de moyenne délinquance. Le périmètre de mon action était large, car j'intervenais dès les premières constatations sur le lieu de l'infraction jusqu'à la fin des investigations avec le compte rendu au procureur de la République. Dans ce cadre, je menais des enquêtes en effectuant des perquisitions, en interpellant des suspects, en auditionnant des témoins ou des personnes soupçonnées d'avoir commis une infraction et en prenant parfois à leur encontre des mesures de garde à vue au commissariat », raconte la jeune femme. Après être devenue maman, Peggy Jamet décide de prendre un poste lui permettant de concilier plus facilement vie professionnelle et vie privée. Affectée depuis 2004 à la délégation régionale au recrutement et à la formation de la police nationale à Gif-sur-Yvette (Essonne), elle a pour mission de préparer des agents du corps d'encadrement et d'application à l'examen d'officier de la police judiciaire. « Je dispense des cours magistraux de droit pénal, de procédure pénale et de procédure policière. J'anime aussi des travaux dirigés où nous travaillons sur des cas pratiques », explique la jeune femme. Les semaines où elle n'enseigne pas, Peggy Jamet se consacre à la préparation de ses cours et à la correction des copies.

Les débouchés

Ils sont moins importants qu'il y a quelques années car le ministère veut faire passer le nombre d'officiers de police de 15 000 à l'heure actuelle à 9 000 d'ici à 2012.

Les salaires

Un lieutenant de police élève perçoit 1343 euros, puis 2 034 euros net par mois en début de carrière. En fin de carrière, il gagne plus de 3 626 euros net.

Delphine Bancaud