« Je suis tout le temps dans l'action »

©2006 20 minutes

— 

J'ai toujours voulu exercer le métier de décoratrice d'intérieur en indépendante, confie Alexandra Hibon. Lorsque je me suis retrouvée au chômage, j'ai fait un bilan de compétences et un conseiller m'a parlé des coopératives d'activités et d'emploi (CAE). Le concept m'a emballée. Et je me suis donc précipitée à une réunion d'informations de Coopaname, la CAE de Paris. En décembre dernier j'ai signé une convention d'accompagnement qui m'a permis de bénéficier des conseils personnalisés d'un chargé de mission, une fois par semaine, tout en touchant mes indemnités de chômage. Ce dernier m'a aidée à établir mon étude de marché et à imaginer ma stratégie commerciale. J'ai aussi participé à des ateliers de groupe sur la gestion, la tarification, le calcul du prix de revient... Par ailleurs, j'assiste chaque mois à des réunions réunissant les membres de Coopaname. C'est rassurant d'écouter les autres entrepreneurs salariés me raconter le démarrage de leur activité. Grâce à la CAE je suis tout le temps dans l'action et j'ai pris confiance en moi ; toute seule, je me serais démotivée. Je suis d'ailleurs en passe de décrocher mon premier contrat pour cet été. Si tout va bien, je signerai un CDI d'ici à 2 007. Dans quelques années, j'aimerais bien devenir entrepreneur-associée de Coopanane pour à mon tour aider d'autres personnes à voler de leurs propres ailes.