Mieux encadré et plus diversifié que le portage salarial

©2006 20 minutes

— 

Le portage salarial permet aussi aux travailleurs indépendants d'être salariés et donc déchargés des démarches administratives et comptables. Cette formule s'adresse plus particulièrement aux professionnels proposant des prestations intellectuelles (dans le domaine de la communication, la formation, l'informatique, la logistique, la finance...), alors que les coopératives sont ouvertes à tous les types d'activités.

Ces dernières proposent aussi au porteur de projet un accompagnement individuel pour lancer son activité et des réunions avec les autres entrepreneurs salariés ce qui n'est généralement pas le cas pour le portage. Par ailleurs, les sociétés de portage sont des sociétés de capitaux alors que les CAE sont des SCOP (société coopérative ouvrière de production) c'est-à-dire des sociétés de personnes.

D. B

« L'isolement est une des premières causes d'échec des porteurs de projets », indique Elisabeth Bost. « Le fait d'être accompagnés permet aux adhérents des CAE de prendre confiance en eux et de faire décoller progressivement leur activité. » La formule semble porter ses fruits puisqu'en 2005, seuls 25 % des adhérents de CAE ont quitté leur structure d'accueil car leur projet n'était pas viable, ou pour accéder à un autre emploi.