Stages individuels, classes virtuelles, réseaux sociaux ... L'e-learning s'adapte de plus en plus aux besoins de chacun.
Stages individuels, classes virtuelles, réseaux sociaux ... L'e-learning s'adapte de plus en plus aux besoins de chacun. — B. BISSON / JDD / SIPA

Emploi

loin des yeux, près du clavier

pratique La formation à distance est tentante, mais la réussir nécessite une grande motivation

L'e-learning est en pleine croissance. Parce qu'il permet d'acquérir un diplôme, de valoriser des compétences ou d'obtenir une promotion et car on le dit adaptable à une vie de salarié. Mais aussi parce qu'il se décline, maintenant, en plusieurs formules (serious games, classes virtuelles, etc.). Toutefois, malgré les apparences, une formation à distance n'est pas à la portée de tous. En effet, sans motivation, la flamme peut très vite s'éteindre.

Se poser les bonnes questions
« Passé l'exaltation du début, on peut constater des taux d'abandon importants, par manque de motivation », souligne Michel Diaz, codirecteur de la société de conseil Fefaur, spécialisée dans l'e-learning. Pour Catherine Terseur, responsable des formations liées à la reprise d'études au Cned, il faut se poser les bonnes questions en amont : « Quel est mon projet ? Ai-je le niveau ? Le temps ? Suis-je équipé pour suivre l'ensemble des activités en ligne ? » Selon elle, « l'échec est souvent lié à une mauvaise préparation ».
La distance elle-même peut poser problème. Florence Lautrédou, coach et psychanalyste, explique qu'« il faut une grande discipline pour apprendre, et certains n'y arrivent pas sans le soutien du groupe, sans les émotions que procure la présence d'un professeur ». Elle analyse la distance comme idéale pour des personnalités un brin timides, qui aiment passer du temps devant leur écran, et conçoivent l'apprentissage comme un moment de coupure.
Enfin, l'e-learning suppose une certaine aisance avec les outils numériques. « On se dit qu'une personne de 25 ou 30 ans sera plus adaptée qu'un retraité  », ajoute Michel Diaz.

Une tendance à plus de présence
Coaching ou tutorat, stages individuels, classes virtuelles, blogs de partage de connaissances, réseaux sociaux et groupes de travail, management renforcé… La tendance est à plus de présence dans la distance. La solution, c'est peut-être Laurent Reich, responsable de l'offre formation chez Cegos, qui la détient : « Pour une formation efficace, il faut sortir de l'e-learning à 100 % et construire des dispositifs adaptés à chacun. »