Alain Guéroult, ébéniste dans l'atelier Jamet à Paris

©2006 20 minutes

— 

Les satisfactions

« J'ai toujours aimé les meubles anciens. C'est donc un bonheur de travailler sur des pièces uniques chargées d'histoire et de leur redonner leur âme. Et imaginez ma fierté lorsque je contemple un meuble que j'ai restauré dans un musée ! »

Les contraintes

« Travailler debout huit heures par jour s'avère assez fatigant. Par ailleurs, les ateliers de Paris sont assez exigus, ce qui implique une certaine promiscuité. Le manque de place oblige aussi à être organisé et à ranger systématiquement tout le matériel que nous utilisons. »