«La concurrence est vive »

©2006 20 minutes

— 

Les organisations internationales font actuellement face à un vieillissement de leurs cadres et vont devoir en remplacer une partie d'ici à 2010, explique Michel Schaffhauser, chef de la mission des fonctionnaires internationaux au ministère des Affaires étrangères. De nombreux postes seront donc proposés à des candidats de différentes nationalités. Avant de postuler, mieux vaut être sûr de correspondre précisément au profil recherché. D'autant plus que la concurrence est rude. En outre, des quotas géographiques ont été mis en place pour que chaque pays membre de l'organisation soit représenté équitablement. Les femmes étant moins nombreuses dans les organisations internationales, leur candidature est encouragée. Actuellement, la logistique, l'informatique, la sécurité, la gestion, la finance, les ressources humaines et la technique sont les domaines qui offrent le plus d'emplois. Les cibles privilégiées des organisations internationales sont les jeunes de niveau bac + 5 (université, école de commerce ou d'ingénieurs, Sciences-Po...), dotés si possible d'un diplôme anglo-saxon de type MBA. Ils doivent parler deux langues (dont l'anglais) et si possible une troisième (allemand, espagnol, arabe...). Une expérience professionnelle de quatre ans est également exigée.