« Avachis comme sur leur canapé »

— 

S. LAIDET

stéphanie Floiras
Responsable RH

chez Micropole.
Quel est le premier geste que vous analysez chez

un candidat qui se présente

pour un entretien ?
La poignée de main est la première chose analysée. Si elle est nonchalante, ou au contraire si celle-ci est trop ferme, cela donne le ton pour la suite de l'entretien. J'essaierai de creuser le degré d'émotivité ou d'excès de confiance en soi du candidat. Durant le rendez-vous, je suis également très sensible à la gestuelle des mains et à la posture du candidat.
Qu'entendez-vous par là ?
Je regarde d'emblée la propreté des mains et des ongles. J'observe également ce qu'il fait de ses mains durant l'entretien. S'il les passe sans arrêt dans les cheveux, s'il n'arrête pas de les bouger… Parfois, je rencontre aussi des candidats complètement avachis, comme s'ils étaient sur leur canapé à la maison.

Dans ce cas, vous les reprenez

ou vous laissez faire ?
Parfois, il m'arrive de leur demander de mieux se tenir. On rencontre aussi des candidats qui gardent leur veste et leur sac sur les genoux tout au long de l'entretien. Comme s'ils étaient pressés de repartir et n'avaient pas réellement envie de participer.
Recueilli par S. L.