Areva joue la carte de la formation

Lauren horky

— 

Olivier Burger , DRH de la division Amont chez Areva.
Olivier Burger , DRH de la division Amont chez Areva. — dr

Labellisée « Top Employeur » en 2011, Areva s'est particulièrement distinguée dans le domaine de la formation et du développement professionnel. L'entreprise décroche cinq étoiles sur ce critère, le score maximum. Pour Olivier Burger, DRH de la division Amont, « c'est un facteur essentiel d'attractivité. Cela permet non seulement d'attirer les talents mais aussi de conserver ceux qui ont déjà été recrutés. » Des propos validés par le faible taux de turn-over affiché par l'entreprise, sous la barre des 2 %.

« Quatre jours par an »
Le leader mondial affirme ainsi une nouvelle fois son désir de viser l'excellence. Pour s'en approcher, « chaque collaborateur bénéficie en moyenne de quatre jours par an consacrés à se former. C'est un élément clé dans tous les compartiments de l'entreprise », explique Olivier Burger.
Une offre de 600 programmes, dispensés dans douze centres ou au sein de l'Université Areva, est ainsi proposée aux collaborateurs. Mais « disposer d'un beau catalogue n'est pas suffisant, précise le DRH. Il faut que les formations aient du sens. C'est pourquoi à chaque entretien annuel une grille permet d'évaluer les compétences et d'envisager avec le manager un plan de développement sur l'année suivante. »
Pour pourquoi pas envisager une promotion ? « Chez nous la valeur n'attend pas le nombre des années. Si un élément se révèle très bon, on n'hésitera pas à lui donner une promotion rapidement », annonce Olivier Burger, prêt à tout pour attirer les futurs talents.

Des recrues aux petits oignons

Chaque recrue bénéficie d'un suivi rapproché tout au long de sa première année dans l'entreprise. Cela commence avec un cycle d'intégration d'une semaine au sein de l'Université Areva, un campus dédié à la formation et basé à Aix-en-Provence. Chaque nouvel entrant y passe, qu'il soit jeune diplômé ou en milie u de carrière.