osez tenter l'aventure PME

Coralie donas

— 

La lecture des pages économie de la presse locale et régionale vous permettra d'identifier les PME en devenir.
La lecture des pages économie de la presse locale et régionale vous permettra d'identifier les PME en devenir. — CHAMUSSY / SIPA

Apple, LVMH, Google, EADS… Aucune PME ne figure parmi les entreprises préférées des jeunes diplômés d'écoles de commerce et d'ingénieurs en 2011, classement établi par la société d'études Universum, ne figurent pas de PME. Peu de chances d'ailleurs qu'elles caracolent en tête dans les prochains palmarès. Pourtant les petites et moyennes entreprises ont de véritables atouts à offrir. « J'ai dans ma région, l'Anjou et le Maine-et-Loire, des PME qui peuvent donner aux jeunes des responsabilités qu'ils n'auront jamais dans une grosse entreprise, dans un contexte de relations peu pyramidales », constate Christian Lepicier, associé chez In Extenso, la filiale expertise comptable du cabinet Deloitte, qui s'occupe des TPE et PME.
D'après Oséo, celles-ci emploient un actif sur trois en France, un gisement d'opportunités non négligeable. Et leur petite taille répond aux aspirations de certains étudiants. « Les notions d'épanouissement au travail et d'équilibre vie pro-vie perso y sont pour quelque chose », explique Maxime Chaventré, un étudiant ingénieur de Centrale Nantes qui participe à l'organisation du salon de recrutement Forum Atlantique.

« Tout aussi valorisant sur un CV »
Les PME s'imposent aussi plus dans les relations écoles. « Nous les accueillons plus largement sur nos forums emploi et mettons à leur disposition le même outil de recrutement sur Internet que les grands groupes », souligne Frédéric Avry, en charge de l'insertion professionnelle à l'Escem, école de commerce à Tours, Poitiers et Paris. « Mais c'est ensuite à elles de se mettre en valeur aux yeux des jeunes », précise-t-il. Si elles ne peuvent pas se prévaloir d'un package rémunération confortable ou d'une offre de formation conséquente, les PME offrent d'autres avantages : prise de responsabilité importante, carrière rapide pour les plus compétents, présence dans toutes les régions de France pour ceux qui veulent s'éloigner de la capitale.
Autre avantage pour les plus réticents : les portes des grosses entreprises restent ouvertes. « Une mission importante dans une PME est tout aussi valorisante sur un CV qu'une belle marque employeur », affirme Geneviève Audoire, responsable des relations entreprises à BEM (école de management de Bordeaux). La voie est ouverte.