« Il ne faut surtout pas accepter de se brader »

— 

Susan Nallet
Responsable

pôle carrières

à l'EM Grenoble
Une fois diplômé, un jeune peut-il accepter une offre de stage ?
Les étudiants nous demandent parfois une convention mais le stage doit contribuer à l'obtention du diplôme et n'est donc plus possible après. En revanche, le stage de fin d'études est souvent une porte vers le recrutement. Il faut le choisir dans l'entreprise ciblée ou avec une mission facile à valoriser par la suite. à valoriser par la suite. Les étudiants d'école de commerce ont au minimum 12 mois d'expérience professionnelle en stage durant le cursus. L'entreprise peut donc les embaucher directement.

Que peut faire le jeune diplômé face à une proposition de stage ?
Il ne faut pas accepter de se brader, d'autant que le marché reprend et que le jeune n'a pas de garantie d'embauche à la fin d'un stage. Et est-ce que six mois en plus feront vraiment la différence sur son CV ? Il doit négocier un CDD si l'entreprise veut absolument le tester, ou proposer ses services comme consultant en tant qu'auto-entrepreneur s'il s'agit d'une petite société. Il faut aussi regarder du côté des VIE, de vrais contrats qui débouchent souvent sur une embauche.

Comment justifier un trou sur le CV ?
Sans perdre de vue son projet professionnel, le jeune diplômé peut durant sa recherche d'emploi faire du soutien scolaire, approfondir une langue, réfléchir à un projet de création d'entreprise, réaliser des missions d'intérim… Il ne faut pas rester isolé et se tourner vers le réseau de diplômés de l'école, être actif dans les réseaux de recherche d'emploi.recueilli par C. D.