une foule de postes à investir

Delphine BANCAUD

— 

Les banques proposent des postes de chargés d'accueil et de conseillers, mais cherchent aussi des profils plus pointus.
Les banques proposent des postes de chargés d'accueil et de conseillers, mais cherchent aussi des profils plus pointus. — MEIGNEUX / SIPA

Le secteur n'est plus à découvert. Place à la reprise. Selon Frédéric Hatsadourian, manager à la division banque et assurance chez Robert Walters, « les recrutements dans la banque sont repartis au quatrième trimestre 2010, et à un rythme très soutenu, qui s'approche de celui de la période 2005-2008 ». Ainsi, sur l'ensemble de l'année 2011, le Crédit agricole table sur 5 000 recrutements ; la Société générale et BNP Paribas, 4 000 ; la Banque postale, 1 000 ; le Crédit du Nord, 750 ; HSBC, 500. Et d'ici à la fin de l'année, le réseau des Banques populaires et celui des Caisses d'Epargne recruteront chacun environ 1 000 collaborateurs. Le reste du groupe BPCE devrait embaucher 1 000 collaborateurs, principalement pour les entreprises Natixis, Crédit foncier et Banque palatine.

Des postes de tous niveaux
« Sans surprise, c'est toujours la banque de détail qui offre le plus d'opportunités. D'où une foison d'offres d'emploi pour les chargés d'accueil, les conseillers (particuliers, entreprises, patrimoine…) », explique Frédéric Hatsadourian. Mais depuis quelques années, les banques s'arrachent aussi d'autres profils plus pointus, comme les consolideurs, les contrôleurs de gestion, les analystes des risques et les déontologues. De leur côté, les compagnies d'assurances continuent à faire le plein de candidats, notamment pour compenser l'important flot de départs en retraite jusqu'en 2015. D'ici à la fin de l'année, Groupama recrutera ainsi 1 200 personnes ; Axa, 1 000 ; Allianz, 600 ; AG2R, 300… « La majorité des recrutements porte sur les commerciaux, suivis par les actuaires », constate Frédéric Hatsadourian. Autres profils recherchés : les consolideurs, les souscripteurs et les risk managers. A noter aussi, les besoins grandissants dans le domaine informatique. Ainsi, l'ouverture du Web center Axa à Lille va générer le recrutement de 50 personnes sur des postes de développeurs et de chefs de projet Web. Anticipant un risque de pénurie de candidats sur certains postes, les compagnies d'assurances n'hésitent plus à élargir leur spectre, en recrutant des personnes un peu moins expérimentées que prévu ou issues d'autres secteurs d'activité. Une bonne raison de tenter sa chance.