« Ma maturité a été un atout lors du recrutement »

— 

Marie-France a misé sur le relationnel.
Marie-France a misé sur le relationnel. — A. GELEBART / 20 MINUTES

« Chargée d'études marketing dans un groupe agroalimentaire, j'ai été licenciée en 2008. J'avais alors 58 ans et je savais pertinemment que je n'arriverais jamais à retrouver un poste à plein temps et dans mon domaine d'activité.
Inutile donc d'envoyer des candidatures spontanées aux entreprises, j'ai décidé de miser uniquement sur le relationnel. Un jour, j'ai appris par le bouche à oreille que la maison des associations de Courbevoie recherchait un chargé d'accueil à mi-temps. J'ai sauté sur l'occasion et j'ai réussi à décrocher le poste après dix-huit mois de chômage. Je pense d'ailleurs que ma maturité a été un atout lors du recrutement, car cet emploi nécessite un fort sens du contact. Cela fait un an et demi que je retravaille avec grand plaisir. Du coup, je n'ai franchement pas envie de m'arrêter. »