fidéliser les salariés, un impératif

— 

Pas facile de conserver ses collaborateurs dans un secteur sujet à un fort turnover. Pour y parvenir, chaque enseigne a sa formule. Chez Kiabi, on mise sur les perspectives d'évolution. « Ainsi, 20 % de nos collaborateurs changent de métier chaque année. Un manager de rayon peut, par exemple, devenir directeur de magasin ou responsable approvisionnement, après avoir suivi une formation dans notre école interne », explique Aurélie Prud'homme, responsable carrières et recrutement.
Idem à la Fnac, « où de nombreuses passerelles entre les métiers sont possibles et où 92 % des directeurs de magasin sont issus de la promotion interne », précise Isabelle Saviane, DRH du groupe. L'enseigne veille aussi à valoriser les compétences de ses collaborateurs : « Via le projet Fans de Fnac, nous invitons chacun à proposer des idées pour améliorer le service clients ou l'organisation du travail. » Une démarche collaborative qui semble susciter l'adhésion…