L’empêcheur de tourner en rond

© 20 minutes

— 

Son obsession : améliorer la qualité des services ou des produits de l’entreprise. Dans sa quête de perfection, le directeur qualité est amené à intervenir sur les méthodes de production, l’organisation du travail, la gestion des différents services... D’où la nécessité d’avoir une vision transversale de l’entreprise et d’être doté d’une réelle capacité d’analyse, comme en témoigne Carine Yvin-Rommel, 32 ans, directrice qualité du groupe Helice, société de services en ingénierie informatique. n Ses missions Gérant une dizaine de projets qualité en parallèle, la jeune femme planche sur des dossiers aussi divers que l’optimisation de l’activité recrutement ou de l’offre commerciale du groupe Helice, l’amélioration du pilotage des projets chez le client ou encore le renforcement de la gestion des compétences des collaborateurs du groupe. « Les projets sur lesquels je travaille sont décidés en accord avec la direction générale en fonction des résultats des audits menés en interne ou des dysfonctionnements repérés », explique-t-elle. Au début de chaque projet, Carine Yvin-Rommel mène l’enquête : elle interroge certains collaborateurs pour connaître leurs méthodes de travail, consulte divers experts... Dans un second temps, elle détermine avec différents acteurs de l’entreprise des moyens d’action : « Ma règle d’or, révèle Carine Yvin-Rommel : rester toujours objective et trouver des compromis pour mettre tout le monde d’accord. » Ensuite, il ne lui reste plus qu’à contrôler l’avancement de chacun de ses projets : « Pour celui relatif à l’amélioration de la gestion des compétences, nous avons mis en place un suivi plus étroit des formations effectuées par les collaborateurs et des bilans de fin de missions pour les managers », décrit-elle. n Les débouchés Les exigences accrues des consommateurs ont rendu nécessaires la présence des directeurs ou responsables qualité dans les entreprises. Après les grands groupes, c’est au tour des PME d’adopter une démarche qualité. D’où d’importants besoins en recrutement. n Les salaires Selon le Guide de tous les salaires 2005 (Ed. Prat), un directeur qualité âgé de 36 ans percevrait en moyenne 44 870 E par an, son confrère de 44 ans 65 340 E et leur aîné, de 57 ans, 80 030 E.