L’art de dénicher la bonne affaire

© 20 minutes

— 

Entre six mois et un an : tel est le délai généralement nécessaire pour décrocher la bonne affaire. Il existe plusieurs façons de procéder : en se rendant, par exemple, à la chambre de commerce et d’industrie et à la chambre des métiers de sa ville, car ce sont elles qui recensent les sociétés à vendre. Autres solutions : s’adresser à un club des repreneurs d’affaires ou solliciter l’aide d’un cabinet de rapprochements dont la mission est de mettre en contact les cédants et les repreneurs. Les notaires peuvent également avoir connaissance des entreprises à céder. Sans oublier la bourse d’opportunités mise en place par le Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables, et les salons dédiés aux entrepreneurs. Les offres sont particulièrement importantes dans le bâtiment, l’hôtellerie-restauration, le commerce et l’artisanat.

les formations « à la reprise » Si la gestion d’entreprise n’a plus de secret pour le repreneur, une formation courte à la reprise lui suffira. Les chambres de commerce et d’industrie, les chambres des métiers, l’Institut français de gestion, l’EM Lyon, Advancia, le CRA (Cédants et repreneurs d’affaires), HEC, l’Essec, l’ENST proposent ce type de stages. Pour une formation plus lourde, l’Ecole des managers dispense un cursus sur un an.